Dictionnaire

Citoyen

Partager cet article:
Citoyen

Il n’y a pas très longtemps encore, ce mot semblait clairement et solidement établi dans la langue française. Grammaticalement, c’était un substantif, un nom commun et l’adjectif correspondant était civique. Un citoyen français était – et est encore – un ressortissant de ce pays, de cette entité politique et institutionnelle qu’on appelle la France. Il détient les droits et est soumis aux devoirs inhérents à cette nationalité. Voter est pour lui un devoir civique. Une condamnation infamante le prive de ses droits civiques. L’instruction civique vise à former de bons citoyens.

Or, depuis quelques décennies, ces deux mots, dans leur sens véritable, ont quasiment disparu du langage politico-médiatique. On ne parle à peu près plus des citoyens français en tant que tels, on s’adresse encore moins à eux directement. C’est sans doute que, en le faisant, on aurait le sentiment de se rendre coupable de ce péché capital qu’est la discrimination et de laisser à l’écart les personnes qui se trouvent sur notre sol sans avoir la qualité de citoyens français. Quant à civique, cet adjectif semble de plus traîner après lui des relents de morale et de patriotisme qui répugnent spontanément aux bobos et à leurs émules.

Pourtant, comment expliquer que le mot citoyen soit employé à profusion dans le vocabulaire politico-médiatique et qu’il y soit même du dernier chic ? C’est que, sous la même étiquette, on nous fait gober un contenu qui n’a plus grand-chose à voir avec le sens premier. Il s’agit là d’un dérapage véritable, contrairement à ceux qu’il est de bon ton de dénoncer. Le mot a changé de catégorie grammaticale, il est devenu adjectif : on parle d’un geste citoyen, d’un comportement citoyen. Et surtout, il a perdu toute relation avec une quelconque réalité nationale, et à plus forte raison patriotique. Il est pris dans le sens vague de « conforme aux commandements de la nouvelle religion écolo-compassionnelle ». Ainsi, vous ferez un geste citoyen si vous signez une pétition en faveur des délinquants clandestins généralement appelés « sans-papiers » (sans obligation de les héberger, bien entendu). Mieux encore, vous mériterez la médaille du comportement citoyen si, chaque jour, vous pratiquez scrupuleusement le « tri sélectif » de vos ordures. L’urne était le symbole du devoir civique, la poubelle est celui du comportement citoyen. On n’arrête pas le progrès.

Retrouvez d’autres définitions dans le dictionnaire de l’UNI, rédigé par le Pr. Jacques Rougeot.

Partager cet article:

Publié par Jacques Rougeot

Jacques Rougeot est président du comité d’honneur de l’UNI.

Jacques Rougeot est professeur de langue française à l’université de Paris IV-Sorbonne. Il est l’auteur de Guilleragues Epistolier (thèse de doctorat d’Etat, 1978) et, avec Frédéric Deloffre, de l’édition des Lettres portugaises et autres œuvres de Guilleragues (1ère éd. Librairie Garnier 1962, 2e éd. Droz) et de l’édition de la Correspondance de Guilleragues (Droz ; 1976), de la Contre-offensive (Albatros ; 1974), de Socialisme à responsabilité limitée (France-Empire ; 1981.)

Ses derniers livres sont :

- "Ah ! Laissez-nous respirer ! Contre la censure des bien-pensants"
- "UNI, 40 ans de combats, 40 affiches