UNI

Par l’éducation, pour la nation

Accueil > Actualités > Sécurité - Entretien avec Bruno Beschizza

Sécurité - Entretien avec Bruno Beschizza

mardi 29 mars 2011, par Olivier Vial

Suite aux violents affrontements entre bandes rivales qui ont fait un mort à Asnières-Gennevilliers, l’UNI a rencontré Bruno Beschizza, secrétaire national de l’UMP, conseiller régional, élu de Seine Saint-Denis et ancien secrétaire général du syndicat de policier Synergie-officiers.

Comment mettre fin au sentiment d’impunité et à la culture de l’excuse ? Bruno Beschizza répond à nos questions sans langue de bois.

Messages

  • Je constate à travers cette interview que l’on peut parler de délinquance sans pour autant faire preuve d’intolérance ou de racisme social. M. Beshizza est doublement légitime dans ses propos de part sa "double-casquette" d’ ancien policier et d’élu de terrain concerné par ce fléau. Pourquoi dans notre pays y-a-t-il des sujets tabous (communautarisme, délinquance, mépris des principes républicains pourtant pleins de bon sens...) qui, dès qu’on les aborde, alimente sur celui qui en parle le soupçon d’appartenir à l’extrême droite ? Ce poltitiquement correct qui est le comble de l’hypocrisie crée des frustrations terribles qui risquent de scinder la France en deux : ceux qui ne veulent rien savoir et continuent la politique de l’autruche et ceux qui veulent voir s’exprimer la saturation avec les dangers que cela induit. Les parents sont dépassés, les profs impuissants, les flics bafoués et ce sont des petites frappes prépubères qui font régner la loi. Cela n’est pas sans rappeler la décadence : une minorité dicte sa loi à la majorité et il me semble qu’en renversant la vapeur tout le monde y trouverait son compte. Vous punissez un enfant pour une bourde et il comprend : paradoxalement votre attitude le rassure ; vous êtes dans votre rôle d’adulte. La seule chose que les enfants ne comprennent pas, c’est l’injustice : être puni pour une faute non commise ou pour une faute commise par un autre. Ca n’est pas faire montre de barbarie que d’infliger des mises à l’épreuve à ceux qui bafouent les lois : c’est plutôt un devoir à mon sens et cela sert à ceux qui seraient tentés de prendre les mauvaises décisions...

  • Bonjour,
    Très belles paroles pour un sujet que vous connaissez parfaitement,avec des solutions....mais N.Sarkozy aussi a très bien parlé en son temps de "kärcher" et on a rien vu.D’où cette progression du FN car beaucoup de français ne supporte plus cette violence et ce communautarisme.Concrètement vous faites quoi ?
    A.Turquet

  • Bonjour,

    Message adressé à M Bruno Beschizza :

    Merci je crois que vous avez bien saisi une certaine réalité de la situation actuelle sur le plan de la sécurité en France, de la réponse pénale inadaptée et inefficace, et enfin sur les discours mensongers du politiquement correct. Au-delà d’un discours politique, je ressens une connaissance du terrain qu’une majorité ignore lamentablement. Merci pour votre franc-parler.
    Bravo à vous, je vous encourage à persévérer dans cette voie. Si toute l’UMP avait tenu ces propos il y a peu de temps, j’aurais sans nul doute apporté mon soutien électoral aux dernières élections.
    La France a besoin d’hommes comme vous, vous ne voulez vous présenter en 2012 ?

    Courage, il faut tenir bon et conserver les valeurs de la République !

    Vive la France

    Tom

    • Bonjour BRUNO,

      MESSAGE DESTINE A BRUNO BESCHIZZA.

      Bravo Bruno continue et grâce à de telles réactions on va peut être s’en sortir, si les gens réalisent et comprennent que la délinquance de tous domaines, il faut la combattre et ne pas laisser toutes ces organisations comme le MRAP ou SOS RACISME s’apitoyer sur des gens irrécupérables, car il y en a. Bravo pour tes nouvelles fonctions.

      Ton ancien collègue et ancien responsable régional champagne ardenne de SYNERGIE OFFICIERS.

  • La gauche nous a pourries nos quartiers de Paris, je suis de tout soutien avec M.Bruno Beschizza ainsi qu’avec M. Eric Zemmour.
    Un habitant du 19éme, arrondissement

  • j’approuve parfaitement le discours et l’analyse sur la securite des citoyens exprime par monsieurbruno beschizza,ilest certainque nous attendons que justice soit rendu lorsqu’il y a delit et non liberation de ces individus une ou deux journees apres,a ce compte comment voulez vous que ces auteurs respectesle travail a cours ou moyen terme des policiers ou de la justice,ilfaudrait peut etre serieusement y mettre un frein.

  • Bonjour,

    Tout à fait d’accord avec vous, bien trop de laxisme concernant ces individus qui pourrissent la vie de ces quartiers. Merci à UNI d’essayer de faire changer les choses, si c’est encore possible.
    Je pense, comme beaucoup de Français, qu’un jour il sera trop tard.

    Continuons à nous battre pour la liberté de paroles. Merci à Eric.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.