Strasbourg

Peuple

Partager cet article:
Peuple

Qu’est-ce qu’un peuple aujourd’hui ? Que signifie ce mot maintenant, à l’heure où tous ceux qui sont susceptibles de prendre la parole donnent l’impression de donner à ce terme, à ce nom commun, un sens plus que péjoratif ?

Il semble que, depuis l’avênement de François MITTERRAND à la charge suprême, une révision complète du sens de ce mot ait été opérée. On ne parle plus de l’union des citoyens français au sein d’un même corps social et national, mais d’une accumulation d’individualités frappées d’abrutissement, de débilité, et auxquelles des minorités éclairées devraient faire la leçon permanente sur ce qui est bien et mal, juste et injuste, beau et laid, vrai et faux, acceptable ou non. Le "peuple", ce ne serait plus qu’un tas d’ignorants ou de "péquenots", de "beaufs" ou d’incompétents, qui devrait encore dire "Merci" lorsque ces "savants éclairés" consentiraient à prendre leur avis, lors de scrutins ou de référendums, dont les résultats à l’avance seraient définis et proclamés, et qui, dans le cas où les urnes viendraient à les contredire, seraient susceptibles d’être remis en cause par des voix plus "sages", c’est-à-dire technocratiques (cf. le référendum sur la Constitution européenne et ses suites...). Le "peuple", cette chose archaïque...

Bien évidemment, ce n’est pas l’idée ni la définition que nous nous faisons du "peuple".

Qu’est-ce que le "peuple" selon nous ? L’union revendiquée de citoyens conscients et instruits de la même langue, de la même histoire, de la même culture et des mêmes usages, quels que soient par ailleurs leur héritage individuel ou familial ; c’est donc un groupe particulier au milieu de nombreux autres, et que leur communauté mentale, sociale, culturelle et nationale distingue de la multitude.

Le peuple, c’est une union, constituée par l’addition des individus présents sur le sol national, et qui, au-delà de cette seule addition, forme un ensemble bien plus important, une entité transcendante, le résultat de la conjonction de leurs volontés et de leurs aspirations à vivre ensemble.

Le peuple, ce sont des citoyens, des membres de la cité française, conscients de leurs devoirs comme de leurs droits, qui en jouissent et les exercent en pleine connaissance de cause.

Le peuple, ce sont des habitants instruits par l’école du pays, éduqués par et dans leurs familles, réunis par le bien commun et attentifs à la réalisation de l’ambition nationale.

Le peuple, c’est ce qui, à la fin, se rassemble autour d’une langue, d’une histoire, d’une culture et de traditions, avec la volonté de les perpétuer, de les défendre, de les faire vivre et évoluer.

Voilà ce qu’est pour nous le "peuple", le peuple de France, celui qui, depuis les origines (CLOVIS, CHARLEMAGNE, PHILIPPE AUGUSTE ?...) a marqué de son empreinte les terres de France et qui a rayonné partout dans le monde depuis le Dix-Septième Siècle...

C’est ce peuple que nous aimons, c’est ce peuple que nous admirons, et c’est de ce peuple que nous sommes, "Heureux et fiers d’être Français" !

Partager cet article:

Publié par Philippe Morel

Adhérent depuis 1998.

0 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement