Actualités

Pétition contre le vote des étrangers

Partager cet article:
Pétition contre le vote des étrangers

François Hollande vient de confirmer qu’il accorderait le droit de vote aux étrangers dès la première année de son mandat. Cette mesure devrait être adoptée, selon "l’agenda du changement" présenté par le candidat socialiste, entre la fin du mois d’août 2012 et juin 2013.

Par pur cynisme et calcul électoral, les socialistes ont fait du droit de vote aux étrangers une priorité - rappelons que ce fut la première loi adoptée par la nouvelle majorité socialiste au sénat le 8 décembre dernier.

Hollande veut remplacer le vote populaire par le vote communautaire.

Les résultats du premier tour de l’élection présidentielle confirment que la gauche a perdu une grande partie de l’électorat populaire. Au sein des états-major du PS, cela fait déjà plusieurs années que l’on s’interroge sur la manière de compenser cette perte.

En juin dernier, la fondation Terra nova, organisation très proche du PS, publiait une note établissant la stratégie électorale de la gauche pour les prochaines élections. On pouvait y lire, notamment :
" La France de la diversité est presque intégralement à gauche. L’auto-positionnement des individus révèle un alignement des Français d’origine immigrée à gauche – de l’ordre de 80-20. On retrouve des scores de cette ampleur dans les bureaux de vote des quartiers populaires."

Les socialistes ont poussé encore plus loin cette analyse en établissant une véritable cartographie électorale en fonction de la nationalité des étrangers. Toujours dans cette note, on peut lire que le vote en faveur de la gauche " se vérifie quelle que soit l’origine nationale. Il est le plus massif pour les Français d’origine africaine (tant sub-saharienne que maghrébine) et se renforce nettement pour la seconde génération par rapport à la première (de l’ordre de 10 points). La seule exception est la première génération d’origine asiatique, qui reste polarisée à droite par anticommunisme."

Dès lors, on comprend mieux la détermination des socialistes qui espèrent ainsi se constituer avec le vote des étrangers, une nouvelle clientèle électorale plus fidèle et plus facile à manœuvrer que l’électorat populaire qui lui a tourné le dos.

D’ailleurs, dès dimanche dernier, la manœuvre a fonctionné, puisque 700 imams ont appelé, lors de la prière du vendredi soir, leurs fidèles à voter pour François Hollande, déclarant même que le vote blanc ou l’abstention sont haram, c’est-à-dire interdit par l’Islam.

Qu’attendent-ils en échange ? Quelles promesses leur ont fait les socialistes ? La régularisation massive des sans-papiers ? comme le proposent Jean-Luc Mélenchon et Eva Joly, les principaux alliés de François Hollande. Ce serait totalement conforme à la stratégie arrêtée par le PS. En effet, Terra nova soulignait une limite à la stratégie proposée : le poids des minorités en France était pour eux trop limité (Sic). "Les minorités constituent une population en expansion mais au poids démographique faible : seuls 5 % des Français ont deux parents immigrés ; on peut estimer à 15 % les Français issus de la diversité. Rien à voir avec les Etats-Unis, où la part des minorités atteint près de 30 %." regrette-t-elle. On comprend ainsi la tentation de la gauche de régulariser tous les sans-papiers pour créer un appel d’air susceptible d’accroître l’immigration en France. Un tel projet, quand il sera mis en place, permettra à la gauche de se maintenir au pouvoir en s’appuyant sur un électorat qui lui est acquis.

Ne bradons pas la citoyenneté française qui s’incarne dans le droit de vote

Malheureusement ce cynisme électoral risque de mettre à terre un des derniers fondements de notre modèle républicain. Depuis des siècles, la citoyenneté française s’incarne dans le droit de vote qui fait le lien entre la citoyenneté et la nationalité.

Accorder le droit de vote aux étrangers serait un coup de canif de plus dans notre modèle républicain déjà bien fragile !

Parce que nous ne pouvons pas accepter qu’un étranger qui n’a jamais souhaité devenir Français, en faisant l’effort sincère de s’intégrer, puisse, malgré tout, voter et être élu en France, nous devons nous mobiliser pour dire non au droit de vote des étrangers et empêcher François Hollande de le mettre en place.

C’est pourquoi, je vous invite à diffuser massivement ce texte qui lève le voile sur la stratégie de François Hollande et du parti socialiste.

Signez et faites signer notre pétition contre le droit de vote accordé aux étrangers.

François Hollande vient de confirmer qu’il accorderait le droit de vote aux étrangers dès la première année de son mandat. Cette mesure devrait être adoptée, selon "l’agenda du changement" présenté par le candidat socialiste, entre la fin du mois d’août 2012 et juin 2013.

Par pur cynisme et calcul électoral, les socialistes ont fait du droit de vote aux étrangers une priorité - rappelons que ce fut la première loi adoptée par la nouvelle majorité socialiste au sénat le 8 décembre dernier.

Partager cet article:

7 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement