Presse

Contre l’irresponsabilité de la gauche, l’UNI dit non à la légalisation du cannabis et lance une pétition

Partager cet article:
Contre l'irresponsabilité de la gauche, l'UNI dit non à la légalisation du cannabis et lance une pétition

Lundi 4 juin, Cécile Duflot, Ministre de l’Egalité des territoires et du Logement s’est à nouveau prononcée en faveur de la dépénalisation du cannabis. Selon elle, dépénaliser permettrait « de faire baisser le trafic et d’avoir une politique de santé publique ».

L’UNI, dénonce avec force ces propos du Ministre de l’Egalité des territoires et du Logement. Face au double discours permanent de la gauche et de l’extrême-gauche sur cette question, l’UNI, qui a toujours milité contre la dépénalisation des drogues, demande à ce que le Président de la République affirme sa vision et dise clairement quelle est la ligne du gouvernement afin de ne pas laisser une fois de plus les français dans le flou.

Nous l’affirmons haut et fort : non à la légalisation du cannabis !

Cette idée défendue par Cécile Duflot fait son chemin à gauche puisque Daniel Vaillant, député socialiste et ancien ministre de Lionel Jospin, s’est prononcé pour la légalisation du cannabis le 15 juin 2011. Il reçut le soutien de nombre de ses camarades députés et le PS s’était alors lancé dans une course folle à l’irresponsabilité politique et à la démagogie.

Lors des primaires socialistes, Martine Aubry s’est également prononcée le 15 septembre 2011 en faveur « d’une dépénalisation de l’usage du cannabis ». François Hollande, plus malin, pour ne pas trop effrayer les Français tout en conservant le soutien de la gauche, avait, quant à lui, demandé « une réflexion au niveau européen sur la dépénalisation du cannabis » !

Pour nous c’est tout réfléchi, « au niveau européen » comme en France : la drogue est un danger pour notre jeunesse. Trouble psychologique, décrochage scolaire, isolement social, … aucun calcul politique, aucune argumentation ne sauraient cacher la vérité.

Pour mémoire, les socialistes espagnols ont d’ailleurs voté la dépénalisation du cannabis en 1983 avant de revenir sur leur décision en 1992. En 10 ans, le nombre annuel de décès par overdose en Espagne était passé de 93 à 813, confirmant le fait que la légalisation du cannabis amène à la consommation de drogues plus dures encore.

Contre l’irresponsabilité de la gauche et le danger qu’elle ferait peser sur notre jeunesse, l’UNI lance ce jour une pétition contre la dépénalisation du cannabis.

Libre, mais responsable, chacun en son âme et conscience est invité à la signer.

Partager cet article:

Publié par Sebastien

Délégué national de l’UNI
en charge de la communication web et des NTIC