Actualités

Résultats CNESER étudiants 2012 : l’UNI-MET en progression malgré les multiples manipulations du scrutin par le Ministère.

Partager cet article:
Résultats CNESER étudiants 2012 : l'UNI-MET en progression malgré les multiples manipulations du scrutin par le Ministère.

Proclamés vendredi soir après une journée de dépouillement épique, les résultats du CNESER étudiants 2012 voient l’UNI-MET (Le Mouvement des étudiants, branche étudiante de l’UNI) devenir 4ème force étudiante représentative avec plus de 10% des suffrages exprimés, devançant ainsi largement la Cé (Confédération étudiante) qui ne doit sa représentativité qu’aux manipulations successives du scrutin.

En effet, la satisfaction des étudiants de droite devant ce score significatif a malgré tout un goût amer. Après la modification unilatérale des listes électorales par le Ministère le 6 juin dernier, modification qui avait amené plusieurs centaines d’élus étudiants d’Université à se voir supprimer leur qualité d’électeurs au CNESER et qui avait ainsi profondément renforcé le poids des grands établissements dans ce scrutin au détriment des universités (cf communiqué de presse du 7 juin dernier), le dépouillement de vendredi fut également le théâtre de décisions ministérielles unilatérales qui ont modifié l’issue normale de ce scrutin.

Des décisions contestables dont le Ministère ne pouvait pas ignorer les conséquences sur ce scrutin complexe.

Le Ministère a effectivement pu décider vendredi, unilatéralement encore et sans même souhaiter entrer dans une conciliation avec les organisations étudiantes, de faire disparaître à nouveau environ 150 électeurs dont le vote était parvenu au Ministère, et ce en raison de la non-correspondance de l’identifiant alpha-numérique de leur matériel électoral et de leur identité. Ces identifiants alpha-numérique, mesures de sécurité anti-fraude, doivent vraisemblablement avoir connu des dysfonctionnements, puisque, s’il y a effectivement eu des possibilités de fraudes, il y a aussi eu des erreurs de correspondance, volontaires ou non, à l’occasion de l’envoi du matériel par les établissements, erreurs qui n’auraient donc pas du être imputé aux électeurs. L’UNI-MET se voit ainsi annuler plus d’une vingtaine de voix attendues. Plutôt qu’une annulation généralisée de ces enveloppes dont le code ne correspondait pas, sans distinction des cas d’espèce, le Ministère aurait du étudier chacun des cas concernés. Mais plus encore, cette décision, en diminuant le coefficient électoral, aura eu pour effet mécanique de permettre à la Cé d’obtenir le dernier élu à la plus forte moyenne malgré un score très bas. C’est peut-être là la vraie justification (inavouable pour le Ministère) de ces décisions ayant amené à radier plus de 500 électeurs depuis le début des opérations de vote…

Ces manipulations successives remettent donc gravement en cause la sincérité du scrutin cette année. L’UNI-MET appelle le Ministère à reconsidérer entièrement son approche des scrutins étudiants pour que la transparence puisse se réaliser à l’occasion des prochaines échéances. Les scrutins étudiants ne devront jamais être l’objet de manipulation politique.

Arnaud POULAIN (étudiant à l’UVSQ, nouvel élu titulaire de l’UNI-MET au CNESER) et Guillaume Bonnier (étudiant à Lyon 3, nouvel élu suppléant de l’UNI-MET au CNESER) continueront d’alerter le Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche sur les inquiétudes qui naissent chez les étudiants, et notamment chez les étudiants des classes moyennes, devant les mesures envisagées par le gouvernement telles que la suppression des APL et de la demi-part fiscale pour les familles des étudiants.

Partager cet article:

Publié par Antoine Diers

0 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement