Presse

AFP, l’UNI, fédération de la droite dans l’éducation, inquiète pour les étudiants des classes moyennes

Partager cet article:
AFP, l'UNI, fédération de la droite dans l'éducation, inquiète pour les étudiants des classes moyennes

La fédé­ra­tion Uni, qui regroupe des orga­ni­sa­tions de droite de l’éducation (lycéens, étudiants, pro­fes­seurs), a exprimé mer­credi son inquié­tude pour les étudiants des classes moyennes, redou­tant une sup­pres­sion des aides au logement.

Les diri­geants de l’Uni ont déploré lors d’une confé­rence de presse que la ministre de l’Enseignement supé­rieur, Geneviève Fioraso, veuille attendre la fin des élec­tions au Crous avant de consul­ter les orga­ni­sa­tions étudiantes sur l’allocation d’études supérieures.

Pendant la cam­pagne pré­si­den­tielle, François Hollande s’était engagé à remettre à plat les aides exis­tantes pour les étudiants afin de créer cette allo­ca­tion, sous condi­tion de ressources.

L’Uni consi­dère au contraire que les élec­tions au Crous, qui auront lieu en novembre, sont le meilleur moment pour dis­cu­ter du deve­nir des aides étudiantes.

Une sup­pres­sion des aides au loge­ment (APL) entraî­ne­rait "des pro­blèmes de loge­ment insur­mon­tables pour les étudiants des classes moyennes", estime l’Uni, qui craint aussi une sup­pres­sion de la demi-part fiscale.

Cela se tra­dui­rait par "des pro­blèmes de loge­ment comme on n’en a jamais eu", a estimé Olivier Vial, pré­sident de l’Uni.

La fédé­ra­tion pro­pose par ailleurs la créa­tion d’un ticket res­tau­ra­tion étudiante, à moi­tié financé par l’Etat, qui aide­rait les étudiants éloi­gnés d’un res­tau­rant uni­ver­si­taire, par exemple les sta­giaires, ou encore un prêt étudiant à taux zéro garanti par l’Etat.

Partager cet article:

0 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement