Actualités

Non aux salles de shoot en France

Partager cet article:
Non aux salles de shoot en France

La ministre de la santé, Marisol Touraine, souhaite légaliser et ouvrir les premières salles de shoot en France courant 2013. Dans ces lieux, les toxicomanes pourront en toute impunité s’injecter, sous supervision médicale, leurs drogues favorites y compris les plus dangereuses et les plus illégales.

En institutionnalisant ces salles d’injection de drogue, le ministère de la santé créerait des « squats de la santé », où ne s’exerceraient plus les lois de la République et où la consommation de drogue serait totalement banalisée.

Le bilan de l’expérimentation des salles de shoot à l’étranger est, d’ailleurs, largement négatif. En réalité, pour Joséphine Baxter, vice-présidente de la Fédération mondiale contre les drogues, « ces salles entretiennent la dépendance aux drogues au lieu d’aider les gens à s’en débarrasser ».Les statistiques démontrent que la consommation des toxicomanes tend à augmenter quand une salle de shoot est à leur disposition.

De plus, ces endroits créent un effet “pot de miel”, où les dealers se regroupent pour vendre leur drogue aux acheteurs qui entrent ensuite dans la salle d’injection, ce qui entraîne des nuisances et une hausse de l’insécurité pour les riverains.

Parce que la banalisation de la drogue induite par la création des salles de shoot constitue un très mauvais message adressé aux jeunes.

Parce que nous ne pouvons accepter que les lois de la République ne s’appliquent pas sur tout le territoire et dans tous les quartiers.

Parce qu’enfin le seul objectif acceptable en matière de lutte contre la toxicomanie consiste à combattre avec la grande fermeté les trafics et les dealers et à soigner les toxicomanes en les accompagnant vers le sevrage.

Signez et faites signer la pétition contre les salles de shoot en France.

Pétition
* :
* :
:
Profession * :
* :

Aidez-nous

Aidez-nous à lutter contre l’installation des salles de shoot, en nous adressant vos dons (chaque aide, même la plus modeste est utile et appréciée) à l’UNI, 34 rue Emile Landrin 92100 Boulogne ou par internet, via paypal.

Pour en savoir plus :

Consulter la note du Pr. Costentin

Partager cet article:

Publié par Olivier Vial

Président de l’UNI et directeur du CERU - Centre d’études et de recherches Universitaires. Il a publié "L’école malade de l’égalitarisme".
- Ancien membre du Comité consultatif auprès du Haut Conseil de l’Education - HCE.
- Il contribue au site Atlantico et Figaro Vox.

17 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement