UNI

Par l’éducation, pour la nation

Accueil > Actualités > Non aux salles de shoot en France

Non aux salles de shoot en France

lundi 10 décembre 2012, par Olivier Vial

La ministre de la santé, Marisol Touraine, souhaite légaliser et ouvrir les premières salles de shoot en France courant 2013. Dans ces lieux, les toxicomanes pourront en toute impunité s’injecter, sous supervision médicale, leurs drogues favorites y compris les plus dangereuses et les plus illégales.

En institutionnalisant ces salles d’injection de drogue, le ministère de la santé créerait des « squats de la santé », où ne s’exerceraient plus les lois de la République et où la consommation de drogue serait totalement banalisée.

Le bilan de l’expérimentation des salles de shoot à l’étranger est, d’ailleurs, largement négatif. En réalité, pour Joséphine Baxter, vice-présidente de la Fédération mondiale contre les drogues, « ces salles entretiennent la dépendance aux drogues au lieu d’aider les gens à s’en débarrasser ».Les statistiques démontrent que la consommation des toxicomanes tend à augmenter quand une salle de shoot est à leur disposition.

De plus, ces endroits créent un effet “pot de miel”, où les dealers se regroupent pour vendre leur drogue aux acheteurs qui entrent ensuite dans la salle d’injection, ce qui entraîne des nuisances et une hausse de l’insécurité pour les riverains.

Parce que la banalisation de la drogue induite par la création des salles de shoot constitue un très mauvais message adressé aux jeunes.

Parce que nous ne pouvons accepter que les lois de la République ne s’appliquent pas sur tout le territoire et dans tous les quartiers.

Parce qu’enfin le seul objectif acceptable en matière de lutte contre la toxicomanie consiste à combattre avec la grande fermeté les trafics et les dealers et à soigner les toxicomanes en les accompagnant vers le sevrage.

Signez et faites signer la pétition contre les salles de shoot en France.

Pétition
[Obligatoire] :
[Obligatoire] :
:
Profession [Obligatoire] :
[Obligatoire] :

Aidez-nous

Aidez-nous à lutter contre l’installation des salles de shoot, en nous adressant vos dons (chaque aide, même la plus modeste est utile et appréciée) à l’UNI, 34 rue Emile Landrin 92100 Boulogne ou par internet, via paypal.


Pour en savoir plus :

Consulter la note du Pr. Costentin

Messages

  • Je suis contre l’assistance à des pratiques illégales.

    • Je suis inquiète, des salles de shoot, c’est une incitation pour tous ceux qui hésitent.
      Le temps passé ainsi, est soustrait du temps de travail.
      Cependant c’est un sujet trop grave qu’on ne peut régler en deux mots.
      Peut-être voir pour des lieux de rencontre où les jeunes tentés par ces salles pourraient être encadrés et aidés.

  • Moi j’imagine des salles de cambriolage : le gouvernement installerait avec notre argent des appart et villas dans lesquels on pourrait aller cambrioler en toute impunité, les voleurs seraient comblés et les assureurs aussi en augmentant les primes et leur CA. Les biens seraient revendus et la pompe de l’économie de nouveau alimentée. Ah : petit bémol une taxe serait perçue par l’état à la sortie des cambriolages... quand je vous dis que ça arrange tout le monde. Quelle satisfaction l’innovation !

  • Je suis contre les salles de shoot ! De toute façon cela n’empêchera pas qu’ils le fassent aussi en quatt ou chez eux quad les salles seront fermées aux heures dues.

  • Non aux salles de shoot oui au salles de foot, c’est plus sain et ça fait bouger.
    C’est simple tu shoot dans le ballon et tu marques ton but.

  • Et quand ils sortent de ces salles...ils reprennent le volant ?

    Où a la tête ce gouvernement de branquignols ? Il n’y a pas à dire, pour privilégier tout ce qui est amoral, il fait fort. Et le pire, avec nos impôts.

    Combien d’argent encore dépensé pour favoriser un usage illégal plutôt que de le combattre. C’est déjà bien assez onéreux de les soigner, sans parler des conséquences sur des victimes innocentes, sans parler des dealers qui bénéficient souvent du RSA, CMU et j’en passe. Honte à vous Mesdames et Messieurs.

    Et le 1er Sinistre s’étonne après que les riches ne souhaitent pas voir leur argent utilisé pour des causes et des personnes indéfendables ! Minable, c’est lui et ses acolytes qui sont des minables.

  • Il faudrait implanter une salle de shoot en face du domicile de tous ceux qui votent pour. Je pense qu’ils ne seraient plus tellement d’accord....!!!

  • Avec l’augmentation du RSA ils vont pouvoir s’acheter davantage de drogue .Bravo Messieurs nos gouvernants.
    Par contre il vaudrait mieux ouvrir des maisons closes cela serait davantage un bien social pour les gens qui souffrent d’handicap physique et nous aurions surement moins de viol.L’hygiène serait au moins surveillé et il y aurait moins de proxénétes.

  • SALLES D’INJECTION

    Voici comment ils manipulent l’opinion publique :
    1) En mai 2009, un lobby constitué d’associations réclamant la légalisation du cannabis, la dépénalisation voir la légalisation de toutes les drogues en France demande l’ouverture de salles d’injection en France.
    2) Monsieur le Député Jean-Marie Le Guen, élu parisien qui soutient ce lobby organise différents colloques à la Mairie de Paris en faveur des salles d’injection, un tour opérator à K9 à Genève, un rapport, dont la conclusion, était connu par avance (l’association Élus, Santé Publique & Territoires qui a fait ce rapport est composée en grande majorité d’élus proche de Monsieur Le Guen). Tout ceci avec à des fonds publics, c’est-à-dire grâce à l’argent du contribuable. Si monsieur Le Guen était si sur du bienfait des salles d’injection, pourquoi ne pas avoir organisé au moins un colloque avec des personnes opposées aux salles d’injection.
    3) La presse composée en grande partie de journalistes néo-soixante-huitards n’a fait que des articles en faveur des salles d’injection, aucune critique. Bel exemple de démocratie.
    4) Le candidat à la présidence de la république qui a oublié de dire pendant la campagne présidentielle :
    Moi Président de la République, j’encouragerais la consommation de drogues en ouvrant des salles d’injection.

    En conclusion :
    Vouloir faire croire que donner de la drogue à des personnes toxicomanes va les aider à mieux se porter et permettre une amélioration de leur état de santé est une insulte à l’intelligence des Français et des Françaises que de. Nos compatriotes l’auront immédiatement compris : faire cela revient à se rendre complice, voir coupable de la dégradation physiques, psychologiques des personnes toxicomanes.

    Ceux qui promeuvent ces "expérimentations" devront rendre des comptes aux Français qui ne se laissent pas abuser par les campagnes de "marketing" et de manipulation de l’opinion publique menées par les lobbies pro-drogues et leurs alliés politiques.

    Accepter des salles d’injonction d’héroïne, c’est affirmer à la société tout entière, notamment à la jeunesse : oui on peut, on a le droit de se droguer puisque l’Etat autorise les toxicomanes à entrer dans un lieu financé par les contribuables pour se piquer librement. Tout ceci pour satisfaire le désir "d’expérimentation" des lobbies de la drogue, au détriment de la santé de notre jeunesse.

    Rejoignez les nombreux parents qui ont déjà signés la pétition contre les salles d’injection.

    Signez et faites signez la pétition sur le site : www.parentscontreladrogue.com

    Serge Lebigot
    Président de l’association Parents Contre la Drogue
    Auteur du livre « Cannabis : ce que les parents doivent savoir »

  • c’est inutile et dangereux pour le drogué et pour les contrevenant du quartier ou c’est situé ! dans ce cas là pourquoi ne pas autoriser les salles de fumette comme en hollande aussi ? non ?
    inadmissible !!

  • C’est complètement absurde. Toutes les expériences de ce genre ont fini en désastres variés. Qui font dire aux expérimentateurs - les drogués. Qui n’en a pas connu parmi ses proches, dans sa propre famille....? - "j’ai enfin arrêté !"
    Ce qui paraît le plus inquiétant est la banalité avec laquelle un projet aussi déliquescent est présenté aux Citoyens.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.