Strasbourg

HOLLANDE, un président de fortune ?

Partager cet article:
HOLLANDE, un président de fortune ?

"François HOLLANDE, président de la République" : cette formule ne suffit-elle pas à faire rire, y compris les plus tristes de ses partisans ?

"François HOLLANDE, président de la République" : ne faut-il pas pleurer à l’idée que le destin de la France est entre les mains de cet homme-là ?

"François HOLLANDE, président de la République" : n’y a-t-il pas là de quoi être enragé, en voyant tous ceux que sa victoire ont amené au pouvoir avec lui, et qui chaque jour assènent des coups toujours plus sévères à l’économie et à la société françaises ?

"François HOLLANDE, président de la République" : ce candidat par défaut, élu à la place de celui que tout le monde voyait déjà vainqueur ; ce candidat par défaut, élu contre un homme qu’une majorité de Français n’a pas compris ; ce candidat de rencontre devenu président de fortune, qui ne sait pas se faire obéir, ne sait pas décider et ne sait pas sanctionner.

"François HOLLANDE, président de la République" : un motif nouveau de ridicule sur la scène mondiale, ce "ravi de la classe" engoncé dans des habits et un rôle trop grands pour lui, qui s’obstine à croire qu’un pays se dirige comme le parti socialiste, à coup de "synthèses" improbables.

"François HOLLANDE, président de la République" : chef de guerre improvisé, qui lance le pays dans des conflits tout en rognant sans vergogne les moyens budgétaires déjà restreints d’une armée française héroïque et débrouillarde, qui parvient malgré tout à couvrir d’honneurs notre pays...

"François HOLLANDE, président de la République" : souhaitons qu’après 2017, cette formule ne soit plus qu’historique !!!

Partager cet article:

Publié par Philippe Morel

Adhérent depuis 1998.

0 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement