Presse

L’UNI lycée demande à Vincent Peillon d’agir fermement contre le blocage des lycées

Partager cet article:
L'UNI lycée demande à Vincent Peillon d'agir fermement contre le blocage des lycées

Ce matin, près de 14 lycées parisiens ont été bloqués par des lycéens syndiqués en réaction à l’expulsion d’une collégienne en fin de semaine dernière. L’UNI lycée dénonce la prise en otage des lycéens par une minorité ultra-politisée.

L’UNI lycée condamne l’instrumentalisation des lycéens à des fins politiques. Cette affaire, qui tourne à la crise interne au sein de la majorité présidentielle, ne concerne en aucun cas les lycéens. Pour une partie d’entre-eux, en effet, c’est l’année du BAC, et il est à craindre que ce battage médiatique et politique nuise à leur réussite future.

L’UNI lycée demande au ministre Vincent Peillon de prendre toutes les mesures nécessaires pour faire ré-ouvrir les derniers lycées bloqués, afin que les lycéens souhaitant travailler puissent reprendre les cours. Nous attendons aujourd’hui la plus grande fermeté de la part du ministre à l’encontre des agitateurs qui empêchent la reprise des cours.

Dans cette perspective il est du devoir de Vincent Peillon de faire appel aux forces de l’ordre pour rétablir des conditions optimales d’études .

L’UNI lycée condamne par ailleurs, le tweet de Mme Colombe Brossel, adjointe au maire de Paris en charge de la vie scolaire, qui est une incitation adressée aux lycéens pour descendre dans la rue.

L’UNI lycée en appelle à la responsabilité du ministre et des élus afin qu’ils condamnent fermement cette récupération politique nuisible à la réussite scolaire. L’UNI lycée espère que le ministre, dans cette affaire, sera guidé par l’intérêt des élèves et non par l’idéologie ou par des arrières-pensées politiciennes.

Partager cet article:

Publié par JRC