Strasbourg

Où est le courage, Monsieur le Président ?

Partager cet article:
Où est le courage, Monsieur le Président ?

Voilà. Encore une fois, lorsque la rue gronde, le gouvernement HOLLANDE/AYRAULT cède. Environ deux milliards d’euros (à emprunter bien sûr...) seront donnés à la Bretagne pour compenser la baisse de compétitivité des entreprises de la région face au marché européen.

Il faut donc montrer sa détermination en cassant, dans ce pays, pour être entendus, et obtenir de dirigeants actuels dépassés et méprisés une enveloppe que certains pourraient comparer à une rançon. Mieux vaut payer en effet, que de subir de nouveaux outrages !

Au-delà de la manière, qui révèle tout de même une impuissance et une faiblesses inacceptables, il faut se pencher sur le cas breton, pour aider la région à relever la tête face aux concurrences européennes. Mais quelle précipitation ! Quel exemple ! Quelle mascarade !

L’ancien président du Conseil général de Corrèze ne sait donc faire que cela, louvoyer, tempérer, concilier, faire des synthèses nulles et ne jamais tenir de positions fermes ! Son acolyte du moment, ancien maire de la capitale bretonne, ne pouvait pas faire mieux, d’une part pour satisfaire ses obligés paniqués (élections municipales obligent...), d’autre part pour ne pas assumer des décisions, forcément impopulaires, mais surtout des décisions, car il n’a pas les reins pour cela, ni le cœur, ni la tête !...

Nos deux dirigeants actuels ne dirigent rien : ils réagissent, ils improvisent au jour le jour, et l’idée du Grand Soir fiscal est un deuxième exemple de ce manque continu de colonne vertébrale. Pour tenir quelques semaines encore, la poudre aux yeux est leur dernier artifice. Gageons que, là encore, rien ne sortira de concret de leurs gesticulations débiles...

Pendant ce temps-là, le pays décline, et les usines, et les emplois, et la richesse nationale disparaissent... Pauvre France...

Partager cet article:

Publié par Philippe Morel

Adhérent depuis 1998.

0 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement