Actualités

Moi contribuable, je ne veux pas payer la dette du journal l’humanité !

Partager cet article:
Moi contribuable, je ne veux pas payer la dette du journal l'humanité !

L’amendement n°410 présenté par le Gouvernement le 3 décembre dispose :

Les créances détenues sur la Société nouvelle du journal L’Humanité au titre du prêt accordé le 28 mars 2002, réaménagé en 2009 et imputé sur le compte de prêts du Trésor n° 903‑05, sont abandonnées à hauteur de 4 086 710,31 euros en capital. Les intérêts contractuels courus et échus sont également abandonnés.

Dans une situation économique particulièrement difficile pour notre pays et ses contribuables, à un moment où le gouvernement trouve chaque jour une nouvelle mauvaise idée pour augmenter les prélèvements obligatoires auprès des français, voici que François Hollande et son gouvernement s’attèlent à effacer purement et simplement une dette de plus de 4 millions d’euros pour permettre au journal l’humanité de continuer d’exister.

Effacer la dette, cela veut dire que ce sont LES CONTRIBUABLES qui paieront !

A l’approche des municipales, avec un parti socialiste au plus mal, un exécutif qui n’a jamais été aussi bas dans les sondages, des décisions politiques largement critiquées par une grosse majorité de français, François Hollande une fois de plus "ose tout" !

En effaçant la dette que doit l’Humanité à l’Etat français, le gouvernement espère certainement pouvoir, à terme, contrôler un média de plus, et ce, envers et contre toute réalité économique. En effaçant la dette d’un journal communiste, il fait un bras d’honneur à l’ensemble des français qui n’en n’ont cure de la pensée marxiste et des petits arrangements entre socialistes et communistes, et de leurs accords électoraux entre un gouvernement mis en difficulté et un parti communiste aux abois. En effaçant la dette du journal l’Humanité... ce sont bien les contribuables français qui passeront à la caisse !

Moi contribuable, je ne veux pas payer la dette du journal l’humanité ! Je signe et je fais signer cette pétition.
Partager cet article:

Publié par Sebastien

Délégué national de l’UNI
en charge de la communication web et des NTIC