Presse

Plus de 5000 personnes dans la rue pour défendre les prépas.

Partager cet article:
Plus de 5000 personnes dans la rue pour défendre les prépas.

Elle a ainsi rassemblé plus de 5000 personnes, professeurs et étudiants dans les rues de Paris.

Mais au delà de la simple revendication salariale des enseignants, c’est le modèle des classes prépas que les participants entendaient défendre. En effet, ce modèle, unique au monde et base de l’excellence à la française est mis à mal progressivement par le ministre de l’éducation, M. Peillon.

Bien qu’aillant récemment affirmé son attachement aux classes préparatoires, Vincent Peillon avait révélé le fond de sa pensée en déclarant en 2010 « je suis pour la suppression des grandes écoles ».

Un premier coup de semonce avait été envoyé aux prépas, avant cette attaque contre le statut des enseignants. Le gouvernement avait décidé de supprimer la gratuité des classes prépas, obligeant même les plus modestes à payer des droits d’inscription, mettant ainsi en difficulté le principe d’égalité devant l’excellence.

L’UNI entend défendre les classes préparatoires synonymes d’excellence accessible à tous grâce à la force de son travail.

L’UNI demande au ministre de l’éducation de revenir sur ses arbitrages budgétaires afin de pérenniser les moyens affectés à cette part de l’enseignement public, véritable pierre angulaire de l’ascenseur social républicain.

L’UNI soutiendra, aux cotés du collectif « Touche pas à ma prépa », toute autre mobilisation ayant pour objectif d’aboutir à ce changement de cap de la part du gouvernement.

Partager cet article: