UNI

Par l’éducation, pour la nation

Accueil > Sections > Strasbourg > Cinquième République : des institutions trop grandes pour des hommes (...)

Cinquième République : des institutions trop grandes pour des hommes politiques trop petits ?

jeudi 10 juillet 2014, par Philippe Morel

Alors que la scène politique nationale ne cesse de s’effondrer sur elle-même comme un trou noir et donc, qu’aucune lumière ne semble plus capable d’en sortir, les commentateurs fatigués de radoter la même chose, se posent la question de savoir s’il ne faudrait pas changer les institutions pour s’adapter prétendument aux nouvelles mœurs politiques...

Il est vrai que la Cinquième République a été bâtie pour permettre au général de GAULLE d’exercer le pouvoir, et de l’exercer dans des conditions telles que ses décisions soient exécutées et l’Etat respecté. Il est vrai que l’on peut se demander si aujourd’hui, quand on observe attentivement le panel des hommes politiques actuels (et des femmes...), on trouve des hommes de la stature du Général, ou, au moins, qui ont retenu les leçons du Grand Homme et sont capables de suivre son exemple...

Quelqu’un ? Comme disait l’illustre disparu, "le problème, après moi, ce ne sera pas le vide, mais le trop-plein", et malheureusement le trop-plein de médiocres...

Les institutions de la Cinquième se méritent : qui les mérite aujourd’hui ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.