Actualités

L’UNI apporte son soutien au collectif « touche pas à ma bourse, je la mérite »

Partager cet article:
L'UNI apporte son soutien au collectif « touche pas à ma bourse, je la mérite »

Vendredi 29 août a eu lieu à la mairie du Vème arrondissement de Paris la conférence de presse du collectif « touche pas à ma bourse, je la mérite »

Le collectif était reçu par Florence Berthout, Maire du Vème arrondissement.
Plusieurs parlementaires étaient également présents à la conférence de presse, notamment Nathalie Goulet, sénatrice de l’Orne, Joëlle Garriaud Maylam, sénatrice des Français de l’étranger, Yves Jégo, député de la Seine et Marne.

Une délégation d’étudiants de l’UNI était également présente sur place pour apporter son soutien au collectif qui se bat pour le rétablissement des bourses au mérite. Le travail et le mérite font partie des valeurs défendues par l’UNI, c’est donc tout naturellement que l’UNI vient prêter main forte à ces étudiants qui se sentent lésés par la suppression des bourses au mérite.

En effet, la suppression des bourses au mérite choque sur le fond et sur la forme.
Sur la forme d’abord, car afin d’éviter toute polémique le gouvernement a soigneusement pris le soin de supprimer ces bourses aux étudiants, en plein cœur de l’été. La circulaire a été publiée discrètement le 24 juillet.

Ensuite sur la forme, justifier la suppression de cette bourse en affirmant que l’Etat a besoin de faire des économies est tout bonnement choquant. François Hollande voulait faire de la jeunesse une priorité, quel message envoie-t-il à cette dernière en la décourageant de faire des efforts pour obtenir le meilleur ? Un mauvais assurément.

Les bourses au mérite coutaient 42 millions par an à l’Etat, un investissement que l’on peut considérer comme rentable au regard des études engagées par ces étudiants. Pour rappel on estime que les fraudes aux bourses coûtent au minimum 100 millions par an. Le gouvernement préfère, par idéologie, s’en prendre à des bacheliers méritants plutôt que s’attaquer aux fraudeurs.

Dès sa nomination l’UNI avait interpellé Najat Vallaud-Belkacem pour demander le rétablissement des bourses au mérite. http://www.uni.asso.fr/spip.php?article11203

L’UNI va profiter de la rentrée universitaire pour mobiliser les étudiants afin de demander leur rétablissement.

L’UNI avec les parlementaires présents lors de la conférence de presse.

Partager cet article:

0 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement