Presse

Adapter les moyens aux difficultés scolaires des élèves, pas aux difficultés sociales de leur Académie

Partager cet article:
Adapter les moyens aux difficultés scolaires des élèves, pas aux difficultés sociales de leur Académie

La ministre de l’Education nationale envisage de moduler la répartition des aides budgétaires de son ministère aux établissements, en fonction de critères sociaux et du taux d’échec académique. Ainsi, les académies dans lesquelles le taux de chômage et le taux d’échec sont importants recevront plus de moyens qu’aujourd’hui et celles où le taux d’échec est inférieur à la moyenne nationale verront leur budget diminuer.

Une fois encore, l’aveuglement idéologique qui frappe la gauche sur la question scolaire va conduire à la mise en place d’une mauvaise réforme et d’encore plus d’injustices. Faute d’accepter de parler du niveau des élèves, de l’évaluer pour ensuite adapter l’offre pédagogique et l’organisation des classes, la ministre préfère, une nouvelle fois, s’appuyer sur une cote mal taillée, réalisée selon des critères sociaux et académiques, plutôt qu’en fonction du niveau de chaque élève et de ses besoins particuliers.

Pourtant, pour lutter efficacement contre l’échec scolaire, il est désormais évident que la répartition des moyens ne doit plus se faire par Académie ni même par établissement, mais classe par classe.

L’UNI appelle le ministère à tourner le dos aux fantasmes "bourdieusiens" pour regarder la réalité en face afin, dans l’intérêt des élèves, de prendre en compte leur niveau scolaire (car un enfant de cadre peut lui aussi être en difficulté) plutôt que la géographie sociale de leur Académie. Cela permettrait à chaque établissement de s’organiser avec des classes de niveau plus homogènes et d’adapter les moyens et le taux d’encadrement selon les besoins réels des élèves.

Partager cet article:

Publié par Olivier Vial

Président de l’UNI et chercheur au CERU - Centre d’études et de recherches Universitaires. Auteur de "L’école malade de l’égalitarisme", et de "Radicalisation islamiste, la jeunesse prise pour cible" (à Paraître Octobre 2016)
- Ancien membre du Comité consultatif auprès du Haut Conseil de l’Education - HCE.
- Il contribue au site Atlantico et Figaro Vox.

0 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement