Presse

Voeux de François Hollande au monde de l’Education Des incantations républicaines qui sonnent terriblement faux

Partager cet article:
Voeux de François Hollande au monde de l'Education Des incantations républicaines qui sonnent terriblement faux


Après le traumatisme des attentats qui ont frappé notre pays, nos concitoyens ont ressenti un profond malaise en découvrant que dans les établissements scolaires la minute de silence en hommage aux victimes avait pu être perturbée par des élèves (quelque fois très jeunes), certains allant jusqu’à légitimer la violence des terroristes.

Dans un tel contexte, les Français attendaient du Président de la République autre chose que des incantations. Autorité, priorité au savoir, laïcité, tout sonne faux.

Le président de la République appelle à renforcer l’autorité des enseignants, tout en annonçant la poursuite de la politique "pédagogo", qui mine profondément cette autorité (suppression des notes, interdiction du redoublement, renforcement du poids des associations d’éducation populaire au sein des établissements, dilution de l’apprentissage des savoirs fondamentaux, baisse du niveau d’exigence …)

François Hollande affirme que le rôle premier de l’Ecole, c’est de transmettre les savoirs. Et dans le même temps, le conseil supérieur des programmes, mis en place par son gouvernement, demande à ce que l’on passe d’une évaluation des savoirs à une simple évaluation des compétences.

Quant à la laïcité, il ne suffit pas de vouloir la fêter une fois par an. Il convient surtout d’en faire respecter les principes. Or, la ministre de l’éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, en revenant sur la circulaire Chatel, concernant l’interdiction du voile à l’école, a envoyé un bien mauvais signal.
De plus, parmi les associations agrééés par le ministère de l’Education nationale pour intervenir devant les élèves, on retrouve trop de militants d’une laïcité à géométrie variable, prêts à de nombreuses concessions à la laïcité dès qu’il s’agit de l’Islam. Une manifestation pour demander l’abrogation de la loi 2004 sur le voile est d’ores et déjà annoncée pour le 4 février prochain.

Cette incohérence entre les propos tenus par le Président et la politique éducative menée par son gouvernement est tragique pour l’école et pour notre nation. Ces voeux sont une véritable occasion manquée.

Partager cet article:

Publié par UNI

0 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement