Actualités

Plan National de Vie Etudiante : le gouvernement ne doit pas oublier les classes moyennes !

Partager cet article:
Plan National de Vie Etudiante : le gouvernement ne doit pas oublier les classes moyennes !

Les concertations pour le plan national de la vie étudiante (PNVE) ont commencé ce mercredi 20 mai. L’UNI, en tant qu’organisation étudiante représentative, y était conviée.

Au cours de la réunion d’ouverture des travaux, l’UNI a notamment interpelé, la ministre, Najat Vallaud-Belkacem, sur la ponction des fonds de roulement des universités (Lire notre article ICI) véritable prime à la mauvaise gestion. Visiblement gênée par la question, Najat Vallaud-Belkacem n’a pas souhaité répondre à cette question.

Face à la ministre qui défendait sa réforme des bourses, l’UNI a également dénoncé une réforme qui considère que la question des bourses n’est qu’une question de moyens et pas de répartition entre les personnes. Les attaques du gouvernement contre les bourses au mérite en témoignent.

Bien que l’UNI redoute que le Plan National de Vie Etudiante ne devienne un énième dossier que l’on rangera dans un tiroir, l’UNI a souhaité présenter des axes clairs pour un véritable plan de vie étudiante au service des étudiants et a notamment appelé la ministre à ne pas "oublier les étudiants des classes moyennes".

Bourses

  • La sanctuarisation définitive du système des bourses au mérite.
  • Le développement de bourses au mérite sans critères sociaux.
  • Linéariser le système de bourses pour éviter les effets de seuil.

Logement

  • La sanctuarisation du cumul APL/Demi-part fiscale (Lire ICI)
  • Plus grande diversification des acteurs dans la politique du logement (régions, municipalités, établissements ...)
  • Constructions de logements modulables proches des campus sur le modèle néerlandais.
  • Fin de l’encadrement des loyers, véritable frein à l’investissement dans le secteur immobilier.
  • Modifier la loi SRU pour faire rentrer tous les logements étudiants dans le calcul des logements sociaux pour favoriser l’investissement public.
  • Etendre l’exonération de la taxe d’habitation à tous les étudiants.

Salariat étudiant

  • Favoriser la création de jobs étudiants sur les campus universitaires (BU, Cafétérias...)
  • Exonérer d’imposition les jobs étudiants.
  • Etendre la possibilité de cumuler bourse et job étudiant.

Santé

  • Pérenniser le système du RESS (Régime étudiant de sécurité sociale). Le problème du régime étudiant de sécurité social étudiant ne vient pas du système en lui même, mais de la LMDE. Pour preuve, la plupart des mutuelles régionales sont mieux gérés que le système général de santé (frais de gestion moindre, délais de remboursements plus rapide...).
  • Stopper tout financement public des associations étudiantes qui font la promotion de la consommation excessive de boissons alcoolisées.
  • Permettre plus facilement aux étudiants l’accès à la médecine de ville (Chèque Santé)

Stages

  • Abrogation de la loi d’encadrement des stages qui freine la possibilité pour les étudiants de faire des stages.
  • Favoriser, partout où c’est possible, la création de banques de stages en ligne pour permettre aux étudiants de trouver plus facilement un stage.
  • Faciliter la possibilité pour les étudiants de louer une chambre universitaire pour de courtes périodes lorsqu’ils effectuent un stage dans une ville différente de leur ville universitaire.

Universités

  • Renoncer à la ponction des fonds de roulement des universités et des écoles d’ingénieur.
  • Réouvrir un chantier sur l’orientation active pour lutter contre l’échec en licence.
  • Publier les taux d’insertion professionnelle, filières par filières.
  • Refuser la sélection arbitraire par tirage au sort.
Partager cet article:

Publié par Jens Villumsen

Délégué National Adjoint de l’UNI - Administrateur de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne

0 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement