Strasbourg

Elections départementales un clair rejet de la gauche, une victoire de la droite ?

Partager cet article:
Elections départementales un clair rejet de la gauche, une victoire de la droite ?

Les dernières élections départementales ont à nouveau permis au peuple français de sanctionner une gauche gouvernementale au bilan catastrophique et au comportement affligeant et nuisible pour l’image de la France dans le monde. Ces résultats étaient attendus et leur ampleur escompté par tous les patriotes : très bien.

Cependant, si la défaite de la gauche peut être assimilée à une déroute historique venant s’ajouter à toutes les autres depuis mai 2012, la droite n’a pas vraiment de quoi fanfaronner, car on peut raisonnablement discuter du degré de considération des Français à l’égard des partis qui la composent. Ce vote" anti-" n’est pas un vote "pro-" d’une clarté absolue. Et c’est un problème important que les partis de la droite dite républicaine doivent urgemment résoudre sous peine d’être dépassés sur leur droite par le Front national -remercions ou pas le système électoral actuel d’avoir empêcher de façon fort peu démocratique un parti à 25-30% de moyenne d’obtenir ne serait-ce qu’un département...

Nos cadors doivent se remettre en ordre de bataille avec des idées claires, un programme net et précis, des promesses réalistes et réalisables, une volonté de sortir le pays de l’ornière et une envie d’en découdre, non pas entre eux (quel gâchis d’énergie que cette lutte sempiternelle des egos !) mais avec la gauche protéiforme et nocive qui ruine et abrutit le pays !

Ecoutons ce que disent les gens de la rue, dans les troquets et entre amis : les conversations de comptoir ne sont pas uniquement celles de beaufs attardés et réactionnaires, mais celles de gens honnêtes qui en ont assez d’être exploités par tous ceux qui vivent de la charité, aux frais ou au dépens de la société ou bien encore dans les cercles préservés des salons parisiens. Les Français grognent, s’exaspèrent, vitupèrent contre les mesures sociétales inutiles, le chômage, les taxes, impôts, augmentations en tout genre, l’abaissement de l’école, la négation de l’esprit français, la perte générale de repères...

Que répond la droite à toutes ces récriminations ? Que pouvons-nous répondre ? Que devrons-nous répondre pour qu’en 2017, ce soit vers la victoire que nous marchions, une victoire nette, sans bavures, sans discussions ni compromissions de toutes sorte ?

Partager cet article:

Publié par Philippe Morel

Adhérent depuis 1998.

0 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement