Strasbourg

Rattrapages : Quand l’UNEF agit contre l’intérêt général par idéologie

Partager cet article:
Rattrapages : Quand l'UNEF agit contre l'intérêt général par idéologie

Le 9 juin 2015 dernier, une rumeur se propageait sur les réseaux sociaux selon laquelle des rattrapages auraient lieu dès la fin de l’année universitaire en cours. Il y eut des réactions vives de la part d’étudiants qui avaient déjà prévu le planning de leur fin d’année. Nous avons en effet besoin des 4 mois de pause que nous proposait jusqu’alors la faculté de droit de Strasbourg, que ce soit pour trouver un stage, pour financer nos études ou pour profiter au maximum de nos proches et familles parfois bien éloignés de notre logement étudiant strasbourgeois.

L’UNI Strasbourg s’indigne de la mise en place des rattrapages au niveau de la faculté de droit ainsi qu’au niveau de l’université. Nous avons TOUJOURS été partisans du contrôle continu que l’université de Strasbourg s’efforçait de mettre en place, et l’avons soutenu dans plusieurs facultés malgré la pression du syndicat de gauche UNEF qui, par pure idéologie, voulait coûte que coûte la mise en place des rattrapages.

Ce syndicat qui n’est quasiment jamais présent lors des conseils de notre faculté de droit depuis le début de cette année universitaire, s’est permis d’agir sans concertation préalable et ce, contre l’intérêt général des étudiants.

Partager cet article:

Publié par Philippe Morel

Adhérent depuis 1998.