Strasbourg

Les Français sont-ils prêts pour la vérité ? Du courage en politique...

Partager cet article:
Les Français sont-ils prêts pour la vérité ? Du courage en politique...

Le spectacle proposé chaque jour par le monde politique sur la scène du pouvoir n’a rien de réjouissant, pour le moins. Les postures et les fausses indignations remplacent les discours sensés, les programmes sérieux et les débats de fond. A l’heure où la Grèce s’enfonce dans le néant à cause d’une classe politique au j’m’en-foutisme et à la corruption proverbiaux, aucun de nos dirigeants de premier plan n’explique, ne discute ou ne propose de vraies solutions et de perspectives d’avenir. Nous en restons aux petites phrases et aux déclamations péremptoires, dont les derniers excès ont mené à la renaissance d’une germanophobie ridicule et consternante, dont le principal avantage est de taire les tares et les torts de notre pays, face à une démocratie mûre, sérieuse et appuyée sur une économie réformée et performante.

Qui, aujourd’hui, osera dire que la France suit, plus tranquillement et plus subrepticement, le même chemin facile de décadence progressive que la Grèce ? Qu’à force de ne rien réformer, tous les problèmes connus, trois fois connus et diagnostiqués, ne cessent de s’aggraver ? Chômage endémique, système social éreinté, lois pléthoriques et tatillonnes, asphyxie de l’initiative privée, surreprésentation publique, mauvaise formation initiale, fuite des cerveaux, stagnation du nombre de nouveaux brevets, perspectives de carrière bouchés, aucune action réelle n’est menée pour faire bouger les lignes, dynamiser la société, rendre de la fierté et proposer un dessein aux Français confortés dans leurs jérémiades et leur affliction proverbiale.

La France a besoin de réformes. Malgré les Cassandre et les habituels déplorables de la gauche post-soixante-huitarde, il est nécessaire d’alléger les régimes sociaux, fiscaux, économiques, territoriaux, culturels et éducatifs. Mener les vraies réformes de fond doit et peut se faire en disant la vérité au peuple. Et au contraire de ce que croient bêtement les hommes politiques, les Français sont prêts pour accepter et mener ces réformes, bien que douloureuses pour certaines. La Grèce a donné justement l’exemple de ce qui arrive en cas d’inaction.

Les Français veulent sauver le pays. Ils en ont assez de voir partir leurs enfants les plus méritants à l’étranger. Ils en ont assez d’entendre les mêmes pleurnichards réclamer toujours plus d’aides indues et d’avantages mal acquis. Ils veulent de l’ordre partout et dans tous les domaines et qu’un grand coup de balai soit donné dans les écuries d’Augias de l’incurie administrative française. Les Français veulent du concret au meilleur coût et pour le plus grand nombre en empêchant les profiteurs de les tondre impunément.

L’exaspération nourrie depuis quarante ans de discours creux a eu cet effet paradoxal et salvateur d’ôter les œillères d’un peuple plutôt généreux, ouvert et accueillant, qui n’hésite pas à être solidaire, tout en ne voulant pas avoir l’impression d’être escroqué ou dupé, et c’est tout ce qu’il veut, en réalité : qu’on ne lui mente pas, qu’on dise les choses et que l’on fasse ce qu’on dit !

Les Français sont prêts : les hommes politiques de droite le sont-ils, eux, pour accomplir la transformation du pays ?

Partager cet article:

Publié par Philippe Morel

Adhérent depuis 1998.

0 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement