Strasbourg

REBSAMEN à Dijon : la farandole des incapables et des recasés continue !

Partager cet article:
REBSAMEN à Dijon : la farandole des incapables et des recasés continue !

On n’arrive plus à suivre : voilà qu’un nouveau membre de l’équipe gouvernementale socialiste hollando-compatible quitte le navire. Est-ce à dire que le naufrage ne fait plus de doute pour personne et que c’est : "Sauve qui peut !" à tous les étages ?

Depuis 2012 et l’arrivée de leur champion à l’Elysée (dit "Normal 1er" par certaines mauvaises langues...), la valse des responsables et des dignitaires ne connaît aucune pause, à aucun étage de l’organigramme : 2 premiers ministres avec déjà deux compositions officielles, dont 3 ministres de l’Economie, 3 ministres de l’Education nationale, 3 ministres de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, 3 ministres de l’Ecologie, 2 ministres du Travail, 2 ministres de la Culture, 3 ministres du Budget, 2 ministres des Anciens Combattants, etc. Et une foultitude de titulaires de postes inconnus et appelés à le rester.

Nous pourrions dire que c’est déjà pas mal, mais non !

Car pourquoi y ’a-t-il eu une telle ronde étourdissante de responsables ? Si l’on compte les mis en examen (4 à ce jour), les opposants internes à leur propre gouvernement (3 ou 4), les remerciés pour incompétence (2) et ceux qui n’ont fait qu’un tour et puis s’en sont allés (7 au moins mais on ne compte plus...), les raisons pour lesquelles cette valse joyeuse a lieu sont plus que blâmables et pitoyables, donnant à voir un pouvoir à la fois incompétent, malhonnête et instable.

L’étranger se rit de nous et il a raison car quand même, quelques cas amusants :

> l’ami des exilés fiscaux, ce bon Jérôme CAHUZAC, nous donnait des leçons de civisme en appelant au rapatriement responsable des avoirs détenus à l’étranger, pour contribuer pleinement à l’"effort" de redressement. Que n’a-t-il mis en pratique ses dires ?

> le malade mental souffrant de phobie administrative, le rigoureux Thomas THEVENOUD, qui donnait encore, lui aussi, des leçons de civisme pendant qu’il "oubliait" simplement de payer ses factures en plus de ne pas faire ses déclarations de revenus en temps et en heure ?

> Madame Yamina BENGUIGUI patauge dans des affaires de dissimulation de revenus, elle aussi ;

> Monsieur Kader ARIF a dû démissionner sous la menace d’une mise en examen dans le cadre d’une enquête préliminaire sur des marchés publics attribués à des proches ;

> Aquillino MORELLE , l’un des conseillers les plus proches de François HOLLANDE, chargé de sa communication et rédacteur entre autres de ses discours de campagne présidentielle, est discrédité par les révélations de Médiapart qui mettent en évidence ses liens financiers avec les laboratoires pharmaceutiques qu’il était chargé de surveiller lorsqu’il travaillait à l’Inspection générale des Affaires Sociales (IGAS).

> les nombreux opposants en interne ? presque plus long de donner leur liste que celle des fidèles de François HOLLANDE ! Les débarqués Arnaud MONTEBOURG, Aurélie FILIPETTI, Benoît HAMON, Cécile DUFLOT, Pascal CANFIN (sans oublier peut-être ceux qui n’osent rien dire car la soupe est bonne ?)...

> Et puis, la désopilante ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Ch. T. ! Depuis l’élection de François HOLLANDE, cette indépendantiste guyanaise à peine repentie, pourfendeuse de l’état colonial français il y a encore si peu de temps, se délecte visiblement de ne proposer que des mesures aggravant l’incivisme et l’insécurité en France. Toutes ses réformes tendent à réduire le pouvoir répressif de la justice et l’effet dissuasif des forces de l’ordre. Elle répète sans discontinuer que la vraie victime, c’est le coupable et que le responsable de tout ce qui arrive, c’est la société française, injuste par nature et vouée à la contrition permanente. C.T., c’est à elle seule le résumé du quinquennat HOLLANDE : grande gueule, fière à bras, vindicative et démagogue, agitée et inefficace, insupportable et nuisible. Elle a déjà épuisé 3 chefs de cabinet, fait fuir nombre de collaborateurs et énervé tout ceux que les professions de justice comptent comme représentants responsables. Un exploit ! Un exemple !

La première raison de militer contre cette clique de fossoyeurs du pays...

Enfin, ayons une pensée émue pour tous ces recasés de la République socialiste, qui, après avoir démontré leurs talents au plus haut de l’Etat, pantouflent maintenant à des postes tranquilles et bien rémunérés ? Oui, pensons entre autres, à Hélène CONWAY-MOURET, devenue sénatrice après son ministère délégué aux Français de l’Etranger (ah bon ?) ; à Guillaume GAROT député (jeu : trouvez son ancien poste ministériel !) ; à Pierre MOSCOVICI, devenu commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires et à la Fiscalité au sein de la Commission JUNCKER et qui exportera avec un succès évident les méthodes victorieuses de bonne gestion économique de la France socialiste, n’en doutons pas...

Et pendant ce temps-là, la France sombre.

Partager cet article:

Publié par Philippe Morel

Adhérent depuis 1998.

0 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement