Strasbourg

L’UNI Strasbourg salue la reprise en main par le Crous de la gestion du restaurant universitaire Gallia aux dépens de l’Afges (Fage)

Partager cet article:
L'UNI Strasbourg salue la reprise en main par le Crous de la gestion du restaurant universitaire Gallia aux dépens de l'Afges (Fage)

L’UNI Strasbourg tient à réagir suite à la décision du CROUS de reprendre la gestion du Restaurant Universitaire Gallia et se félicite de cette décision.

Nous souhaitons depuis longtemps une stricte séparation entre les activités associatives et les activités du Crous. Le cas présent montre une nouvelle fois la nécessité de cette séparation.

En effet, la gestion du restaurant universitaire Gallia par l’Afges avait déjà fait l’objet de nombreux dérapages. La chambre régionale des comptes d’Alsace avait déjà tiré la sonnette d’alarme quant au manque de sérieux de l’Afges dans la gestion de ce restaurant universitaire.

Nous saluons la décision du Crous de Strasbourg de rompre le partenariat avec l’association étudiante et reprendre la gestion de restaurant universitaire et ce afin d’insuffler une gestion plus saine.

De plus, l’UNI Strasbourg demande à ce que le CROUS et le CNOUS refuse la subvention de 300 000€ demandée par l’AFGES.
Le Crous n’a pas pour mission de porter secours à une association ne sachant pas gérer convenablement sa trésorerie.

Nous dénonçons le maintient de l’Afges par le biais d’un bail emphytéotique, de longue durée et très favorable à l’association dans les locaux de Gallia. Face aux graves défaillances de l’Afges, le Crous devrait cesser toute collaboration avec cette association.

Face au cruel manque de professionnalisme des associations étudiantes telle que l’Afges, il est absolument nécessaire de rompre tous les partenariats existants entre les associations étudiantes et le Crous afin de permettre une gestion plus saine des activités de ce dernier.
Nous ne pouvons tolérer l’ingérence des associations dans les activités du Crous, cela nuit profondément au bon fonctionnement de cette institution.

Alors que le ministère envisage de ponctionner les fonds de roulement des Crous les mieux gérés, nous encourageons le Crous de Strasbourg à continuer ses efforts pour gérer sainement son budget et ainsi pérenniser son action auprès des étudiants.

Partager cet article:

Publié par Philippe Morel

Adhérent depuis 1998.

Publié par Alexandre Wolf