Lyon

Après les attentats de Paris, Lyon 3 censure un colloque sur DAESH

Partager cet article:
Après les attentats de Paris, Lyon 3 censure un colloque sur DAESH

Quelques semaines avant les tragiques événements survenus à Paris, l’UNI – Lyon a organisé à l’Université Jean Moulin Lyon 3 un colloque sur le thème « Penser Daesh dans sa pluralité » devant se tenir les 24, 25 et 26 novembre.

Le 19 novembre, nous apprenons que l’Université a supprimé ce colloque au motif suivant :

« Le Président a reçu des directives du Ministère suite aux évènements de ces derniers jours. Nous sommes au regret de vous informer que nous sommes contraints d’annuler votre réservation pour le colloque des 24, 25 et 26 novembre ».

Rappelons que ce colloque avait une portée universitaire et scientifique. Devaient notamment y participer : M. Taoufik BOURGOU, Maître de conférences et référent défense à l’Université Jean Moulin, M. David CUMIN, Maître de conférences et directeur du master Relations internationales, sécurité et défense à l’Université Jean Moulin, M. Laurent GEDEON, Maître de conférences à l’Université catholique de Lyon, M. Patrick Louis, Professeur agrégé à l’Université Jean Moulin, M. Olivier ZAJEC, Maître de conférences à l’Université Jean Moulin et responsable pédagogique du master 2 Sécurité internationale et défense, Mme Natalia TROUILLIER, Chargée de communication du Diocèse de Lyon, ainsi que près de 200 étudiants venant principalement de Lyon.

Rappelons que le service Sécurité de l’Université Jean Moulin nous a confirmé être en capacité d’assurer la sécurité des intervenants et des étudiants durant toute la durée du colloque.

De plus, la tenue de ce colloque ne s’oppose aucunement aux « consignes de sécurité à Lyon 3 » énoncées par l’Université Jean Moulin.

Rappelons que M. Jacques Comby, Président de l’Université Lyon 3, a écrit « La vie de l’université doit continuer. C’est pourquoi il convient, au-delà même des cours et des examens, de maintenir autant que possible l’ensemble des événements prévus, hormis, pendant la période de deuil national qui s’étend jusqu’à mardi inclus, ceux qui ont un caractère festif ». Le message des présidents et directeurs d’établissement de l’Université de Lyon nous rappelle aussi que « face à la haine, la peur et la sidération paralysante qui sont les objectifs des assassins, nous devons opposer notre force, notre unité, notre dignité et le mouvement dynamique de nos idées ».

Un colloque universitaire n’entre t-il pas dans ce « mouvement dynamique de nos idées » ?

Avec d’autres associations qui nous soutiennent dans notre démarche, nous estimons que l’interdiction de ce colloque n’est ni justifiée ni suffisamment motivée, qu’il est inadmissible d’interdire la tenue d’un colloque dont l’objectif est de « penser Daesh » quelques jours à peine avant sa tenue. Nous n’acceptons pas le chantage de la peur.

Partager cet article:

Publié par JB

0 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement