Presse

La consultation de la jeunesse par le gouvernement vire au huis-clos entre socialistes, vulgaire remake de « petits meurtres entre amis ».

Partager cet article:
La consultation de la jeunesse par le gouvernement vire au huis-clos entre socialistes, vulgaire remake de « petits meurtres entre amis ».

La ministre de l’Éducation, Najat Vallaud-Belkacem, a annoncé que le Premier ministre allait recevoir les organisations de jeunesse, ce vendredi, suite aux mobilisations lycéennes et étudiantes du mercredi 9 mars.



L’UNI - Lycée déplore que le premier ministre refuse d’inviter les représentants de l’UNI - Lycée, seul mouvement lycéen de droite, à la consultation organisée demain, alors même que des mouvements moins représentatifs qu’elle, comme la FIDL, sont conviés.

Le Premier ministre a choisi de sélectionner les participants à cette consultation selon des critères politiques et non de représentativité.

 L’UNI - Lycée dénonce cet arbitrage politicien qui exclut des consultations le seul mouvement lycéen opposé aux blocages des lycées et se mobilisant pour la liberté d’étudier. Alors que 100 lycées ont été bloqués ce mercredi et que de nombreux autres blocages sont annoncés dans les prochains jours, l’UNI-Lycée s’inquiète que les cours et les préparations des élèves de terminale au baccalauréat ne soient sérieusement perturbés par une minorité radicale.



En refusant de convier l’UNI-Lycée, Manuel Valls fait le choix d’exclure une partie de la jeunesse, celle qui s’oppose aux blocages, défend la liberté d’étudier et refuse le statu-quo en matière de droit du travail, trop souvent synonyme de chômage des jeunes.

Faut-il avoir sa carte au PS pour être reçu et écouté par Manuel Valls et son gouvernement ?

La jeunesse s’est durablement éloignée du parti socialiste et pourtant, le Premier ministre continue à faire comme s’il était nécessaire d’être encarté au PS pour représenter la jeunesse. Ce n’est pas une consultation de la jeunesse qui se prépare mais un simple huis-clos entre socialistes, un remake de « petits meurtres entre amis ». La situation de l’emploi des jeunes méritait mieux. 



Partager cet article:

0 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement