Presse

Loi El Khomri : double échec de la consultation Valls

Partager cet article:
Loi El Khomri : double échec de la consultation Valls

Manuel Valls recevait les organisations étudiantes et lycéennes (de gauche uniquement…) ce matin pour parler de la loi El Khomri. L’UNI regrette que l’entretien ait tourné au « huis-clos » entre socialistes et qu’aucun représentant de droite n’y ait été convié, méprisant ainsi une partie de la jeunesse.

L’UNI constate le double échec de la négociation menée par Manuel Valls qui a échoué à rétablir le calme sur les campus. En véritable pompier-pyromane, il a rendu la situation encore plus explosive. En effet, à l’issu de cet entretien, l’UNEF appelle désormais à « amplifier la mobilisation » alors que les débordements se multiplient d’ores et déjà partout en France : 100 lycées bloqués mercredi, plusieurs universités dégradées (Dijon, Bordeaux III…), barrages filtrants (Saint-Denis, Villetaneuse…) et que des tentatives de blocages ont été organisées (Nanterre…). Ces agissements sont inacceptables !

L’UNI refuse que les étudiants soient pris en otage par les agissements des organisations de gauche et d’extrême gauche et appelle le gouvernement à prendre toutes les mesures nécessaires afin de défendre la liberté d’étudier en faisant lever les blocages et les occupations illégales.

D’autre part, l’UNI regrette que le gouvernement semble prêt à vider la loi Travail de son contenu alors que celle-ci ne comportait déjà pas grand-chose pour améliorer la situation de l’emploi des jeunes. Un an après le Master 2, 43 % des jeunes diplômés sont encore au chômage. Cette situation ne peut plus durer.

Alors que la main du gouvernement tremble, l’UNI refuse que ce texte soit réécrit sous la dictée des syndicats les plus hostiles au monde de l’entreprise et enferme encore plus notre marché du travail dans la rigidité et la bureaucratie.

L’UNI appelle, au contraire, le gouvernement à prendre enfin de vraies mesures pour l’emploi des jeunes et à associer pour cela l’ensemble des organisations étudiantes, y compris celle de droite, l’UNI. C’est cela la démocratie, monsieur le premier ministre !

Partager cet article:

Publié par Olivier Vial

Président de l’UNI et chercheur au CERU - Centre d’études et de recherches Universitaires. Auteur de "L’école malade de l’égalitarisme", et de "Radicalisation islamiste, la jeunesse prise pour cible" (à Paraître Octobre 2016)
- Ancien membre du Comité consultatif auprès du Haut Conseil de l’Education - HCE.
- Il contribue au site Atlantico et Figaro Vox.

0 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement