Actualités

Suspension du contrôle d’assiduité, parcours aménagés pour les opposants à la loi réforme El Khomri : les universités bradent nos diplômes au profit des bloqueurs !

Partager cet article:
Suspension du contrôle d'assiduité, parcours aménagés pour les opposants à la loi réforme El Khomri : les universités bradent nos diplômes au profit des bloqueurs !

Dans le cadre de la mobilisation contre la loi El Khomri, plusieurs universités ont subi des blocages et dégradations ces dernières semaines. L’UNI condamne ces agissements !

Si certaines universités subissent ces blocages, d’autres universités n’hésitent pas à soutenir ouvertement les mobilisations aux dépens de nos formations et de nos diplômes.

L’Université de Poitiers est même allée plus loin en votant une motion demandant le report des examens, la fin du contrôle d’assiduité et « que tous les étudiants engagés dans la mobilisation, et qui le souhaitent, puissent bénéficier d’un contrat d’aménagement d’étude leur permettant de participer aux épreuves de rattrapage en lieu et place des épreuves de contrôles continus se déroulant pendant toute la durée de la mobilisation. »

D’autres universités ont également pris la décision de suspendre le contrôle d’assiduité en TD en « banalisant » les cours, comme si un « cours » était quelque chose de « banal ».

L’UNI condamne ces prises de position :

1. Les établissements universitaires doivent rester neutres et n’ont pas à se prononcer sur le bien-fondé de la mobilisation contre la loi Travail.

2. Les établissements universitaires ne doivent en aucun cas chambouler le calendrier des examens à cause d’une minorité d’étudiants qui manifeste contre la loi El Khormi.

3. Les établissements universitaires ne doivent en aucun cas organiser des « parcours aménagés » pour les opposants à la loi Travail. Nos diplômes ne peuvent pas être bradés pour faire plaisir à quelques syndicalistes.

4. En créant des parcours aménagés, l’université de Poitiers ouvre la voie à des comportements opportunistes qui conduiraient certains étudiants qui auraient de mauvais résultats en contrôle continu à se déclarer contre la loi El Khomri pour pouvoir bénéficier d’un statut plus bénéfique.

5. En créant des parcours aménagés, l’université de Poitiers crée une véritable rupture d’égalité devant l’examen entre les étudiants qui auront suivi le parcours classique et ceux qui bénéficieront d’un parcours aménagé.

Partager cet article:

Publié par Jens Villumsen

Délégué National Adjoint de l’UNI - Administrateur de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne

0 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement