Presse

La mairie de Paris sacrifie les étudiants au profit des migrants

Partager cet article:
La mairie de Paris sacrifie les étudiants au profit des migrants

La mairie de Paris a choisi d’ouvrir mi-octobre un camp de migrants sur les terrains, Porte de la Chapelle, initialement prévu pour accueillir le campus Condorcet.

Le Campus Condorcet devait être la vitrine de l’enseignement et de la recherche en sciences sociales. Ce projet d’excellence rassemblait une dizaine d’établissements et d’universités (le CNRS, l’EHESS, l’École nationale des chartes, l’EPHE, la FMSH, l’INED, l’Université de Paris-I Panthéon-Sorbonne, l’Université de Paris-III Sorbonne nouvelle, l’université de Paris-VIII Saint-Denis, l’Université de Paris-XIII Paris-Nord) et des milliers d’étudiants.

Malheureusement ce grand projet vient d’être stoppé net par la mairie de Paris qui prèfere construire un camp de migrants à la place !

L’UNI refuse ce projet qui fait reculer l’enseignement supérieur en France.

L’UNI appelle les présidents d’Universités et aux élus de la maire de Paris de refuser ce camp de migrants. Le campus Condorcet est un projet dont l’enseignement supérieur à besoin.

Contre cette décision arbitraire et injuste de la mairie de Paris, l’UNI va lancer une pétition auprès des étudiants parisiens.

Partager cet article:

Publié par UNI