UNI

Par l’éducation, pour la nation

Accueil > Sections > Grenoble > L’UNI Grenoble demande la dissolution des groupuscules d’extrême-gauche

L’UNI Grenoble demande la dissolution des groupuscules d’extrême-gauche

mardi 26 septembre 2017, par UNI

Dans un communiqué publié le 21 septembre sur le site d’extrême gauche Indymedia Grenoble, des groupes gauchistes revendiquent l’attaque de la gendarmerie de Grenoble.

L’UNI Grenoble dénonce des attaques répétées contre les forces de l’ordre par des groupuscules d’extrême-gauche et demande par conséquent au ministre de l’Intérieur de prendre toutes les mesures nécessaires pour retrouver et faire condamner les coupables. A Grenoble, une gendarmerie a été dévastée par des incendies provoqués et revendiqués par des groupuscules d’extrême gauche. Bien au-delà des revendications politiques, les agissements de ces groupuscules mettent en péril la sécurité, la sûreté des habitants du territoire. L’UNI demande aux responsables politiques, de tous bords, de prendre la mesure criminelle de ces agissements et de les condamner.

Des scellés de l’affaire Maëlys brulés

Au-delà des revendications politiques, des faits criminels, l’attaque de la gendarmerie par ces groupuscules d’extrême gauche met en péril la continuité de l’enquête autour de la disparition de la petite Maëlys.

L’UNI soutient les forces de l’ordre

L’UNI soutient les forces de l’ordre, rend hommage aux gendarmes de Grenoble, et les assure de tout son soutien. Dans ces temps troubles, l’UNI rappelle l’importance des forces de l’ordre dans leur combat face au terrorisme, face à la radicalisation. Les forces de l’ordre assurent la sécurité de tous les français !
La sécurité est la première des libertés.