Actualités

L’UNI se réimplante à Saint-Etienne

Partager cet article:
L'UNI se réimplante à Saint-Etienne

Après deux mois d’élections universitaires, 5000 km parcourus, 80000 tracts distribués par ses militants, l’UNI gagne des élus dans les conseils centraux.

Coup de chapeau à la section de Saint-Etienne !

La création de la section autour de Matthias Burin des Roziers s’est faite il y a 6 mois à peine. Malgré ce délai court, le responsable a su, avec sa section pleinement mobilisée, faire gagner un siège à l’UNI, ce qui lui permet de siéger à nouveau dans les conseils de la faculté. L’UNI Saint-Etienne défendra les étudiants au sein de l’université et sera vigilante à la promotion du mérite contre l’idéologie socialiste dominante.

A Lille et en Sorbonne l’UNI conserve ses acquis

Si l’UNI Aix-Marseille reste majoritaire en droit, les mauvais résultats de l’UNEF en lettres ont permis à la FAGE de récupérer l’élu que l’UNI détenait en lettres. Néanmoins, une forte campagne de la part des militants de l’UNI d’Aix et de Marseille a permis de conserver ses 4 élus. En Sorbonne, l’UNI conserve son élu et là encore, l’UNEF obtient des résultats médiocres, qui avantagent la FAGE. Un grand bravo à la section de Lille, qui gagne deux élus lors de ses dernières élections universitaires.

Si l’UNEF ne se cache pas vraiment sur les campus durant ce premier trimestre et qu’elle se positionne sur les facs comme une structure clairement de gauche, les corpos, elles, ne se positionnent pas vraiment. Si durant une élection donnée, la FAGE dit ne pas "faire de politique", elle n’en reste pas moins une structure inféodée à la gauche, qui, au pragmatisme, préfère le dogmatisme. Cette "dé-clarification" de ce que représente la FAGE rend son action altérée, foncièrement incompréhensible par une majorité d’étudiants.

Partager cet article:

Publié par Sebastien

Délégué national de l’UNI
en charge de la communication web et des NTIC