NON à l’écriture inclusive !

Signez la pétition !
NON à l'écriture inclusive !

Derrière cette nouvelle lubbie d’une partie du gouvernement et plus spécifiquement du parti "En marche" se cache un militantisme progressiste, défendu par les organes les plus à gauche de l’échiquier politique.

Sous couvert d’égalitarisme, nombre de personnalités de gauche souhaitent imposer comme norme "l’écriture inclusive", c’est-à-dire utiliser des expressions non sexuées, utiliser deux formes grammaticales (féminin et masculin) et enfin utiliser à l’écrit une forme liée par un point, un tiret, une barre oblique, une majuscule... comme « ami·e » « participant·e ».

L’Académie française contre l’écriture inclusive

A l’unanimité, l’Assemblée des Immortels s’est prononcée contre l’écriture inclusive, au motif que la multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. L’Académie française a dénoncé un « péril mortel » pour la langue.

Dans l’histoire de la langue, cette fantaisie représente un phénomène radicalement inédit : la tentative, de la part d’une force extérieure, l’idéologie féministe, d’imposer à la langue, par une sorte de coup de force, des règles structurelles, de façon à l’instrumentaliser au détriment de sa nature profonde.

L’écriture inclusive s’attaque au coeur intellectuel et spirituel de notre société

Sur ce terrain favorable, les idéologues appliquent la tactique des lobbies. En tant que minorité agissante, ils exploitent à fond le principe de concentration sur l’objectif. Ils assignent à la langue la fonction sinon exclusive, du moins essentielle et prioritaire, d’affirmer en toute occasion la place que doivent tenir les femmes.

Bien des forces idéologiques de notre époque s’exercent dans le sens de la déraison, des dérèglements, de la déstabilisation, du déracinement. Les initiatives, dont il a été question, s’inscrivent dans ce réseau. En s’attaquant à la langue, elles s’attaquent au cœur intellectuel et spirituel de notre société et veulent lui rendre étranger son patrimoine culturel. A ce titre, elles ont une visée totalitaire qu’il faut combattre sur tous les terrains où elle se manifeste.

Il est fondamental de défendre la langue française.

Signez la pétition !

Nous sommes 118 signataires.
    Merci à vous !
    Aidez-nous à poursuivre la mobilisation.
Publier sur FacebookEnvoyer un email à vos amis Envoyer un message Facebook Tweeter à vos abonnés Copier le lien
Partager cette pétition:

Défendez vos convictions !