Presse

Occupation Tolbiac. Suite aux recours de l’UNI, l’université Paris 1 se décide enfin à prendre ses responsabilités

Partager cet article:
Occupation Tolbiac. Suite aux recours de l'UNI, l'université Paris 1 se décide enfin à prendre ses responsabilités

Depuis plusieurs semaines, le site universitaire Pierre Mendès France, plus communément appelé Tolbiac, est occupé par des groupuscules d’extrême-gauche, empêchant de ce fait les étudiants de suivre les cours et de passer leurs partiels.

Depuis le 5 avril dernier, l’UNI a déposé plusieurs recours devant le Tribunal Administratif de Paris afin d’obliger l’université à faire appel aux forces de l’ordre pour libérer Tolbiac et rétablir la sécurité.

Suite à ces procédures menées par l’UNI, et aux violences constatées depuis plusieurs jours sur le site Tolbiac, la présidence de l’université a enfin décidé de saisir le préfet et le gouvernement pour recourir aux forces de l’ordre.

C’est avec satisfaction que l’UNI accueille cette décision mais nous regrettons que le Président de l’université n’ait pas été capable de prendre ses responsabilités avant, laissant ainsi la situation s’envenimer.

Désormais la balle est dans le camp du préfet et du gouvernement, qui nous l’espérons, feront débloquer Tolbiac par les forces de l’ordre dans les plus brefs délais.

L’UNI se réserve le droit d’un nouveau référé si le préfet ne prend pas ses responsabilités rapidement puisque désormais il y a urgence à agir.

Partager cet article:
Publié par Olivier Vial

Président de l’UNI et chercheur au CERU - Centre d’études et de recherches Universitaires. Auteur de "L’école malade de l’égalitarisme", et de "Radicalisation islamiste, la jeunesse prise pour cible" (à Paraître Octobre 2016)
- Ancien membre du Comité consultatif auprès du Haut Conseil de l’Education - HCE.
- Il contribue au site Atlantico et Figaro Vox.

Vous aimerez aussi: