Presse

Blocage de Tolbiac - Audience tendue et délibéré rendu demain

Partager cet article:
Blocage de Tolbiac - Audience tendue et délibéré rendu demain

Mercredi 18 avril à 17 h 30, une audience s’est tenue au tribunal administratif de Paris dans le cadre du référé déposé par l’UNI contre la préfecture de police de Paris pour obtenir l’évacuation du site de Tolbiac.

L’UNI a rappelé que la situation était particulièrement dangereuse, que les incidents se multiplient et qu’ils sont de plus en plus graves (violences, présence de cocktails molotov, saccages . » … Le Conseil de l’UNI, Maître Henri de Beauregard, a appelé le Président à entendre l’exaspération des étudiants privés d’accès à leurs lieux d’enseignement depuis plus de trois semaines. Les examens vont s’organiser dans les conditions les plus précaires et de nombreux étudiants vont être pénalisés par le report des examens. Il a conclu que force devait rester à la loi et que « si l’on ne veut pas de diplômes en chocolat, il ne faut pas d’une autorité en carton ».

La préfecture de police a fait preuve d’une mauvaise foi certaine, essayant par tous les moyens de retarder le recours aux forces de l’ordre pour évacuer les quelques 100 bloqueurs qui occupent le site. La préfecture de police est allée jusqu’à contester l’urgence et la réalité des incidents prétendant en particulier que les violences n’avaient pas fait l’objet de plaintes, que la dégradation du local de l’Union des étudiants juifs de France n’était pas attestée, qu’aucune procédure n’avait été engagée relativement aux engins incendiaires découverts… alors que les services de police judiciaire parisiens dépendent du préfet de police !

Le ministre de l’intérieur a déclaré, une nouvelle fois, devant l’Assemblée Nationale que les universités allaient être libérées. L’UNI attend donc que le gouvernement et la préfecture de police passent enfin aux actes à Tolbiac. Il y a urgence car depuis Tolbiac, l’ultra-gauche planifie les blocages et les perturbations de nombreux autres sites universitaires. Le mouvement se métastase.

Partager cet article:
Publié par Olivier Vial

Président de l’UNI et chercheur au CERU - Centre d’études et de recherches Universitaires. Auteur de "L’école malade de l’égalitarisme", et de "Radicalisation islamiste, la jeunesse prise pour cible" (à Paraître Octobre 2016)
- Ancien membre du Comité consultatif auprès du Haut Conseil de l’Education - HCE.
- Il contribue au site Atlantico et Figaro Vox.

Vous aimerez aussi:

0 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement