Toulouse

Toulouse : La justice ordonne le déblocage de l’université Jean-Jaurès

Partager cet article:
Toulouse: La justice ordonne le déblocage de l'université Jean-Jaurès

Le tribunal administratif de Toulouse demande à l’administrateur provisoire de l’université Jean-Jaurès de faire évacuer les locaux occupés depuis le 6 mars dernier…

Malgré la position de l’administrateur provisoire de l’université Jean-Jaurès, opposée à l’intervention policière sur le campus, le tribunal administratif de Toulouse vient d’ordonner ce mercredi le déblocage des bâtiments occupés depuis le 6 mars dernier.

La justice a ainsi suivi la demande effectuée par le syndicat étudiant de droite l’UNI et quatre étudiants, à l’origine du recours. Le juge dans sa décision « enjoint à l’administrateur provisoire [ Richard Laganier ] de faire usage de son pouvoir de police administrative à compter de la notification de la présente ordonnance, afin de faire libérer l’accès à l’ensemble des locaux universitaires sur le site du Mirail et de faire procéder à l’évacuation de deux bâtiments occupés illégalement sur ce même site ».

Troubles à l’ordre public

Dans son jugement, le tribunal considère que la situation « est constitutive de troubles à l’ordre public et porte atteinte aux droits de l’éducation ». Et le magistrat ajoute « que l’occupation des locaux depuis le 6 mars 2018 a engendré des dégâts et des détériorations du mobilier et des infrastructures et que l’accès au site de toute personne non gréviste est impossible ».

Réunis, en assemblée générale, les opposants à la loi sur l’accès aux études supérieures ont reconduit jusqu’à jeudi le blocage de l’université.

Source

Partager cet article:
Publié par Marie Glinel

Vous aimerez aussi: