Presse

SIGNEZ LA PETITION DE L’UNI pour que les bloqueurs et casseurs soient sanctionnés.

Partager cet article:
SIGNEZ LA PETITION DE L'UNI pour que les bloqueurs et casseurs soient sanctionnés.

Depuis plusieurs semaines, des militants d’extrême gauche multiplient les actions de blocage dans les universités. La tension a encore augmenté en début de semaine dans les facs suite à l’appel de la coordination nationale étudiante réunie le week-end dernier à Toulouse à « radicaliser le mouvement » de contestation.

On dénombre une quinzaine d’universités sur 83 qui sont aujourd’hui partiellement ou totalement bloquées. Alors que les contestataires n’arrivent pas depuis 6 semaines à mobiliser au-delà de leurs militants, ils utilisent des méthodes radicales qui perturbent gravement le bon déroulement des cours.

Pour imposer leurs « idées », les bloqueurs/ casseurs font souvent preuve de violence et d’intimidations envers ceux qui sont en désaccord avec eux, comme hier à Poitiers où un étudiant souhaitant aller en cours a reçu un coup de tête de la part d’un bloqueur.

Les bloqueurs et les casseurs doivent être sanctionnés

Depuis le CPE en 2006, une nouvelle génération de militants a pris le goût du combat radical, des blocages, du vandalisme. Ils ont continué fin 2007 avec la contestation anti-LRU, sans jamais être sanctionnés. Rappelons que les coûts de réparation suite aux blocages anti-CPE s’étaient élevés à près de 1 millions d’euros.

Afin que cesse cette impunité, l’UNI exige que des sanctions soient prises à l’encontre de ces personnes. Une pétition nationale sera diffusée à 200 000 exemplaires sur les campus. 40 000 affiches et 50 000 autocollants viendront appuyer cette campagne afin de faire pression sur les présidents d’universités pour qu’ils assument enfin leurs responsabilités.

L’UNI appelle les présidents d’université à faire évacuer dès la première heure les locaux en cas de blocage, en faisant appel aux forces de l’ordre si nécessaire.

Elle exige par ailleurs que des plaintes soient systématiquement déposées contre les auteurs des blocages et des dégradations de locaux.

Depuis plusieurs semaines, des militants d’extrême gauche multiplient les actions de blocage dans les universités. La tension a encore augmenté en début de semaine dans les facs suite à l’appel de la coordination nationale étudiante réunie le week-end dernier à Toulouse à « radicaliser le mouvement » de contestation.

l’UNI exige que des sanctions soient prises à l’encontre de ces personnes. Une pétition nationale sera diffusée à 200 000 exemplaires sur les campus. 40 000 affiches et 50 000 autocollants viendront appuyer cette campagne afin de faire pression sur les présidents d’universités pour qu’ils assument enfin leurs responsabilités.

L’UNI appelle les présidents d’université à faire évacuer dès la première heure les locaux en cas de blocage, en faisant appel aux forces de l’ordre si nécessaire.

Elle exige par ailleurs que des plaintes soient systématiquement déposées contre les auteurs des blocages et des dégradations de locaux.

Partager cet article:

Publié par Rémi Martial

0 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement