Publications

Les étudiants des classes moyennes sont-ils condamnés au système D pour étudier ?

Partager cet article:
Les étudiants des classes moyennes sont-ils condamnés au système D pour étudier ?

En choisissant de fonder sa politique en faveur des étudiants sur des critères exclusivement sociaux, la France a aussi choisi de n’aider que 25% de ses étudiants alors que d’autres pays comme les USA, le Royaume-Uni et les Pays-Bas ont mis en place des systèmes d’aides permettant d’accompagner financièrement de 60 à 90% de leurs étudiants.

Si l’on veut réellement aider les étudiants des classes moyennes, il faut se fixer un objectif d’au moins 60% d’étudiants aidés ce qui implique de rompre avec la politique du tout social menée jusqu’à présent en France.

En choisissant de fonder sa politique en faveur des étudiants sur des critères exclusivement sociaux, la France a aussi choisi de n’aider que 25% de ses étudiants alors que d’autres pays comme les USA, le Royaume-Uni et les Pays-Bas ont mis en place des systèmes d’aides permettant d’accompagner financièrement de 60 à 90% de leurs étudiants.

Si l’on veut réellement aider les étudiants des classes moyennes, il faut se fixer un objectif d’au moins 60% d’étudiants aidés ce qui implique de rompre avec la politique du tout social menée jusqu’à présent en France.

Télécharger le note du CERU :

PDF - 487.7 ko
Les étudiants des classes moyennes
Partager cet article:

Publié par Olivier Vial

Président de l’UNI et chercheur au CERU - Centre d’études et de recherches Universitaires. Auteur de "L’école malade de l’égalitarisme", et de "Radicalisation islamiste, la jeunesse prise pour cible" (à Paraître Octobre 2016)
- Ancien membre du Comité consultatif auprès du Haut Conseil de l’Education - HCE.
- Il contribue au site Atlantico et Figaro Vox.