UNI

Par l’éducation, pour la nation

Accueil > Médiathèque > Publications > Le mur de Berlin n’est pas tombé tout seul

Le mur de Berlin n’est pas tombé tout seul

par Inès Charles-Lavauzelle et Olivier Vial

mardi 15 décembre 2009, par Olivier Vial

9 novembre 1989. Il est 20 heures, le journal télévisé annonce que la République Démocratique d’Allemagne – RDA – va ouvrir ses frontières. Les Allemands de l’Est convergent aussitôt en nombre vers le mur qui sépare Berlin-Est de Berlin-Ouest. Celui-ci est déjà en train de tomber.

Vingt ans déjà ! Cet anniversaire mérite d’être célébré. La presse et les maisons d’édition le fêtent à leur manière en multipliant les hagiographies et les numéros exceptionnels. C’est ainsi que s’écrit l’histoire officielle. Les derniers jours du mur et ceux du communisme seront racontés avec de nombreuses anecdotes, mais les héros seront toujours les mêmes.

Cette brochure ne prétend nullement à l’exhaustivité historique. Elle vise simplement à rappeler que le mur n’est pas tombé tout seul.

Jean-Paul II, Ronald Reagan, Lech Walesa et même Mikhail Gorbatchev (même si ce n’est sûrement pas l’objectif qu’il visait) ont joué dans cette histoire un rôle de premier plan, mais ils n’ont pas été les seuls.

Le combat contre le communisme fut aussi celui de militants qui n’ont pas hésité à s’engager dans une bataille que certains annonçaient perdue d’avance. Il fallait pour cela une véritable force morale et souvent du courage physique.

Comme David terrassa Goliath, leur détermination, leur abnégation et leur sang-froid eurent raison du géant soviétique.

Pour un militant, y a-t-il plus belle récompense que de découvrir que ses efforts n’ont pas été vains ?

Inès Charles-Lavauzelle et Olivier Vial, Le mur de Berlin n’est pas tombé tout seul, éditions Books on demand, novembre 2009.


Vous pouvez acheter ce livre sur le site Chapitre.com ou sur Amazon.