Presse

100 000 affiches, 300 000 tracts pour défendre la réforme des retraites

Partager cet article:
100 000 affiches, 300 000 tracts pour défendre la réforme des retraites

La gauche en refusant cette réforme pousse les actifs français à se comporter en « petits Madoff du système de retraites », faisant financer les pensions d’aujourd’hui par la dette. Un jour ou l’autre, un tel système explosera et les jeunes en seront les premières victimes !

En décidant de servir de supplétifs aux troupes des syndicats et du Parti Socialiste, la gauche lycéenne et étudiante (UNEF, UNL ...) a choisi de servir les intérêts de leur camp politique, et non pas ceux de la jeunesse.

Afin de sensibiliser les étudiants et plus généralement l’ensemble de la jeunesse, l’UNI, avec le collectif « retraites générations sacrifiées » lance une grande campagne nationale d’affichage sur le thème : « Les yeux de son père. Les joues de sa mère. Le poids de leurs retraites. Réformons ! ». A cette campagne d’affiches tirées à 100 000 exemplaires sera associé également un tract pédagogique afin de remettre en perspective les mesures annoncées par le gouvernement. Ce tract sera imprimé à 300 000 exemplaires et distribué partout en France.

Pour l’UNI et les collectifs « retraites générations sacrifiées », réformer les retraites c’est le seul moyen d’assurer la pérennité du système de retraite par répartition pour les cinquante prochaines années sans pénaliser ni l’activité économique ni la croissance.

Notre système de retraites par répartition est à bout de souffle. Depuis 2005, une retraite sur dix est financée par l’emprunt et pèse ainsi sur les générations futures.

Pour l’UNI et les collectifs « retraites générations sacrifiées », réformer les retraites c’est le seul moyen d’assurer la pérennité du système de retraite par répartition pour les cinquante prochaines années sans pénaliser ni l’activité économique ni la croissance.

Partager cet article:

Publié par Sebastien