Presse

Dossier de presse

Vous êtes journalistes ? Restez informé !

Des campagnes emblématiques

Ci-dessus, quelques-unes des campagnes les plus emblématiques que l’UNI a diffusées ces dernières années.

- Des campagnes universitaires

- Des campagnes politiques à l’occasion des élections nationales, ou des grands débats de société.

L’UNI sur le web

Le site de l’UNI relate toute l’actualité du mouvement : nos communiqués de presse, ainsi que nos prises de position concernant l’actualité étudiante et politique.

C’est aussi :

- Des entretiens exclusifs de personnalités politiques et du monde de l’éducation,
- Un espace dédié aux sections. Réalisez un véritable tour de France des universités grâce aux sections de l’UNI,
- Un site lycéen : http://www.unilycee.com,
- Une base de donnée réalisée avec l’IFEU (Institut de Formation des élus universitaires) : www.ifeu-uni.com, rassemblant l’ensemble des dispositions législatives, règlementaires, l’historique des mouvements étudiants, le fonctionnement du CNESER.

Dans le cadre de ces activités militantes, l’UNI développe des sites thématiques :

- www.universites-entreprises.com
Ce portail internet vise à faciliter le rapprochement des acteurs de l’université et de l’entreprise afin d’améliorer l’insertion professionnelle des étudiants.

- www.etudiants-chercheurs.com
Ce site a pour vocation de porter la voix des étudiants-chercheurs notamment à l’approche de la loi sur la recherche.

- www.mobilites.com
Le site des étudiants ultramarins, destiné à faciliter l’accès à l’information relative à la mobilité vers la métropole.

- www.reforme-lmd.com
Site d’information apparu lors du lancement de la réforme des diplômes engagée par le ministre de l’éducation nationale, Luc Ferry, en septembre 2003.

Les succès de l’UNI

- Stoplagreve.com : site de tous les records, il a atteint plus de 100 000 visiteurs uniques par jour durant les grèves de mai 2003.

- Jeunespourlareformedesretraites.com : créé en réaction aux corporatismes de gauche qui menaçaient la réforme des retraites. Ce site rassemblait le soutien des jeunes en faveur de la réforme.

- Levraijospin.com : site parodique. Ce site, grâce à son succès médiatique, a joué un rôle important dans la campagne présidentielle.

- EtudiantsavecChirac.com : créé spécialement pour les élections présidentielles de 2002, il a eu pour but de faire converger tous les jeunes internautes désireux de soutenir Jacques Chirac.

- Paslesroyal.com

- Deslivrespoursegolene.com

- EtudiantsavecSarkozy.fr

...

Nos publications


Action étudiante
Ce 4 pages généraliste est diffusé gratuitement sur l’ensemble des campus français.
- Périodicité : trimestriel
- Nombre d’exemplaires : 300 000
- Public : l’ensemble des étudiants.

Action IUT
Toute l’actualité de la filière technologique (réformes, débouchés,...) en 4 pages.
- Périodicité : trimestriel
- Nombre d’exemplaires : 100 000
- Public : étudiants des IUT et des IUP.

Action universitaire
Edité depuis 1969, ce journal aborde aussi bien les questions universitaires que politiques.
- Périodicité : mensuel
- Nombre d’exemplaires : 40 000
- Public : abonnés.

La lettre aux élus
Cette lettre éditée en partenariat avec l’IFEU (institut de formation des élus universitaires) est adressée gratuitement à l’ensemble des élus universitaires.
- Périodicité : mensuel
- Nombre d’exemplaires : 3 000
- Public : élus étudiants des différents conseils.

Promotion grandes écoles
Toute l’actualité des grandes écoles (vie des élèves, politiques des établissements, réformes...)
- Périodicité : trimestriel
- Nombre d’exemplaires : 80 000
- Public : étudiants des grandes écoles et des grands établissements.

Jurisjournal
Journal traitant de l’actualité des sciences juridiques et politiques.
- Périodicité : trimestriel
- Nombre d’exemplaires : 100 000
- Public : étudiants en droit et en sciences politiques.

Les journaux locaux
L’ensemble des sections de l’UNI édite des journaux à destination des étudiants de leur université.

Notre programme universitaire

Plombé par le corporatisme des centrales syndicales, l’enseignement supérieur français ne parvient plus à maintenir son rang dans la compétition internationale. Il n’assure plus son rôle d’ascenseur social et ses diplômés ont de plus en plus de mal à trouver un emploi.
L’UNI défend un enseignement de qualité, fondé sur l’exellence de la formation, la reconnaissance du mérite et la promotion de l’égalité des chances.

Refuser la sélection par l’echec

L’échec massif en premier cycle universitaire est, trop souvent, la conséquence d’une mauvaise orientation et constitue un gâchis humain et financier. Seule une sélection transparente, fondée sur les aptitudes et le mérite de chacun, est acceptable. C’est pourquoi l’UNI demande :

- Un grand plan pour l’orientation afin d’éviter la surcharge de certaines filières transformées en « filières-garages »,
- La multiplication des filières sélectives, plébiscitées par tous les étudiants. Elles sont les seules capables de garantir une insertion professionnelle réussie.

Restaurer l’égalité des chances

Alors que certains cèdent aux sirènes de la discrimination positive, l’UNI milite pour une réforme du système permettant à chacun de réussir. Pour cela, l’UNI exige :

- Le décontingentement des bourses de mérite,
- La création de "cours d’été publics" afin de permettre à tous de préparer gratuitement les concours d’entrée aux grandes écoles.

Diversifier l’offre de formation

A force de vouloir fondre tous les étudiants dans un moule unique, beaucoup ne trouvent plus leur place et se trouvent en situation d’échec.
Face à ce constat, nous préconisons :

- La défense du système des grandes écoles, trop souvent présentées comme bouc-émissaire,
- La création d’une véritable filière technologique,
- Le développement de la formation continue.

Professionnaliser les études

L’université a trop longtemps ignoré l’entreprise. Aujourd’hui, elle doit se rapprocher de ce monde qui est également celui de l’emploi. Nous militons donc pour :

- Une meilleure politique de stages,
- Une coopération renforcée entre les équipes éducatives et les entreprises dans la mise en place de diplômes professionnalisés (IUP, Licences Pro, DUTŠ),
- Le développement de la formation en apprentissage, qui a largement fait ses preuves, notamment dans les Grandes Ecoles.

Redonner une ambition à la recherche

La recherche française doit redevenir une source d’innovation pour nos industries et de rayonnement pour la France. Pour cela, nous demandons: :

- Un rapprochement de l’enseignement supérieur et de la recherche,
- Une diversification des sources de financement par le recours aux fondations de recherche,
- La création de synergies entre la recherche publique et la recherche privée,
- Une plus grande flexibilité dans la carrière des chercheurs, en articulant mieux les périodes d’enseignement et de recherche,
- Une réforme des grands centres de recherche,
- Le développement des contrats CIFRE.

Un engagement politique

Depuis sa création, l’UNI milite en faveur d’une société de liberté et de responsabilité. Son action repose sur un certain nombre de principes et de valeurs :

- la promotion et la reconnaissance de la famille et de la Nation,
- le rejet de l’assistanat au profit de l’initiative personnelle,
- la reconnaissance de la primauté de la personne,
- le combat contre le communautarisme qui morcelle notre société.

Ces dernières années, l’UNI a mené un combat important :

Contre le communautarisme

Notre société menace de se morceler sous la pression des activistes communautaristes. Ces derniers opposent les français les uns aux autres, revendiquant toujours plus de droits par communauté. Face à ces dérives, l’UNI s’est toujours posée en garante de l’unité nationale. Elle s’oppose ainsi au démantèlement de notre société, héritière d’une histoire au cours de laquelle s’est forgée la volonté, pour tout un peuple, de poursuivre un idéal commun.

Contre la pensée unique

Pratiquant l’amalgame, les procès d’intention et la chasse aux sorcières, les tenants du politiquement correct font régner sur le débat public un véritable terrorisme intellectuel. Refusant de se laisser intimider par cette tyrannie ³bien pensante², l’UNI a toujours fait le choix de porter haut ses valeurs, sans complexe ni caricature.

Contre le corporatisme des syndicats

Le corporatisme de certaines centrales syndicales, étouffe notre pays et le condamne à l’immobilisme. Ces dernières n’hésitent jamais à sacrifier l’intérêt général sur l’autel de leurs petits intérêts de caste.
Ce chantage à la grève est inadmissible. L’UNI milite donc en faveur d’un service minimum, seule réponse pour assurer la continuité du service public (transport, éducation, EDF, La Poste...).

Un mouvement représentatif

Au titre de l’article L.811-3 du Code de l’Education, l’UNI est reconnue comme un mouvement « représentatif des étudiants ».

Des étudiants

Depuis six ans, le nombre des élus UNI est en constante progression.
Aujourd’hui, l’UNI c’est :
- 17 élus dans les CROUS,
- 1 élu au CNOUS,
- 2 élus titulaires au CNESER,
- 308 élus dans les conseils centraux des universités,
- 600 élus dans les conseils de composantes (UFR) des universités et de certaines grandes écoles.

Des professeurs

Elle dispose en plus, d’un siège au titre de la représentation du corps professoral au CNESER.

Des lycéens

L’UNI-Lycée dispose de plusieurs élus dans les instances de la vie lycéenne.

Représenté dans les instances nationales de la jeunesse
- Commission armées jeunesse (CAJ).
- Conseils départementaux de la jeunesse.
- Organisation du tourisme universitaire (OTU).
- Observatoire de la vie étudiante (OVE).
- Commission nationale des études pharmaceutiques.
- Conseil national du sport universitaire.
- Commission consultative nationale des IUT/IUP.
- Association pour faciliter l’insertion professionnelle des jeunes diplômés (AFIJ).
- Conseil national de la jeunesse (CNJ).
- Office national de l’insertion scolaire et professionnelle (ONISEP).
- Conseil national de la vie associative (CNVA).

En Europe

L’EDS est la première organisation européenne étudiante. Elle regroupe 400 000 membres de 39 pays d’Europe. L’UNI est la branche française de l’EDS.
Elle en occupe la vice-présidence depuis 1998. L’UNI est engagée avec l’EDS dans la défense des étudiants au sein des institutions européennes.

L’EDS c’est :

- L’organisation étudiante du PPE depuis 1997,
- Un membre permanent de l’European Democrat Union (EDU) depuis 1979,
- Une ONG du conseil de l’Europe,
- Un partenaire de l’UNESCO depuis 1997,
- Un partenaire de l’OSCE depuis 1999.