78% des enseignants en « zones sensibles » ont déjà rencontrés des difficultés avec des élèves en cours d’histoire et de SVT

Par UNI Archives

Le 14 décembre 2017 à 18h56

UNI

Je partage l'article

Aujourd’hui, 40% des enseignants décident de minorer ou refusent d’aborder une partie des programmes pour ménager leurs élèves.

Plus de 70% des enseignants en « zones sensibles » ont déjà rencontrés des difficultés avec des élèves en cours d’histoire et de SVT, notamment sur les questions de religions, de croisades, de décolonisation, de biologie sexuelle et de théorie de l’évolution.

L’UNI dénonce cette situation qui devient intenable pour nos enseignants. Notre école est là pour instruire nos élèves sans tenir compte de leur idéologie et de leur religion.
Nous demandons au gouvernement de prendre les mesures nécessaires pour rétablir l’autorité et la liberté d’instruction des enseignants.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !