A l’Université Grenoble-Alpes, le conseil d’administration vote une motion qui appelle à la mobilisation contre la loi immigrationalors même qu’il y a un camp de migrants sur le campus

Par Yvenn Le Coz

Le 12 janvier 2024 à 8h29

UNI

Je partage l'article

Alors qu’avant les vacances de Noël plusieurs universités et lycées ont été bloqués par des militants d’extrême-gauche après le vote de la loi immigration, le conseil d’administration de l’Université Grenoble Alpes a voté aujourd’hui à la quasi-unanimité une motion de la CGT appelant « l’ensemble de la communauté universitaire à se mobiliser et à demander au Président de la République de ne pas promulguer cette loi qui fait honte à notre démocratie ». De plus, dans cette même motion cette loi est qualifiée de « raciste et xénophobe ».

Le rôle des universités françaises est de transmettre le savoir et de permettre aux étudiants d’avoir un emploi à la sortie de leurs études. Leur rôle n’est pas de se positionner contre cette loi immigration pour satisfaire le monde intellectuel et culturel bien-pensant alors que le campus de l’UGA est lui-même touché par l’immigration massive. En effet, sur le campus, dans les locaux de l’université, il y a un camp de migrants depuis 2018.

Ce camp de migrants, majoritairement composé d’hommes originaires d’Afrique Subsaharienne, crée des conditions insalubres sur le campus : Les toilettes de l’université sont dans un état lamentable, de la nourriture est laissée à l’air libre ce qui attire les rats… et tout cela dans l’indifférence du Président de l’Université et des autres organisations étudiantes. L’UNI, seule organisation étudiante à avoir voté contre cette motion, appelle le Président de l’Université ainsi que les autres organisations étudiantes à cesser de se voiler la face au nom d’une prétendue bonté alors qu’ils laissent le campus et nos conditions d’études se dégrader. Le combat de nos universités ne doit pas être contre la loi immigration mais pour l’amélioration de nos diplômes, celle-ci ne se fera pas avec un camp de migrants insalubre dans nos locaux.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Raphaël Arnault, un militant ultra-violent et fiché S, investi par le Front Populaire aux élections législatives

Article lié -

Interruption de la table ronde sur la question Palestinienne à l’Université de Lille : les militants pro-hamas accusent la présidence de l’Université de complicité à un « génocide ».

Article lié -

Appel au blocage des lycées par l’extrême-gauche : L’UNI demande au gouvernement la tolérance zéro pour les fauteurs de trouble.