Accès aux Grandes Écoles : Démocratisons la réussite !

Par UNI Archives

Le 6 novembre 2003 à 14h13

Image Accès aux Grandes Écoles : Démocratisons la réussite !

Je partage l'article

Sciences-po Paris a instauré voilà 3 ans le système dit de « Convention ZEP ». Cette procédure dérogatoire n’a permis qu’à une poignée de lycéens de ZEP, choisis arbitrairement par la Direction, d’entrer à l’IEP sans passer le concours. Ces « conventions » remettent en cause le principe constitutionnel d’égal accès à l’instruction, tel que l’affirme l’arrêt de la Cour Administrative d’Appel de Paris qui vient de les annuler. Cette réforme-gadget n’a servi qu’à masquer le véritable enjeu d’accès aux grandes écoles pour les bacheliers les plus défavorisés.

Les grandes écoles sont maîtres de la solution !

L’UNI et Promotion Grandes Ecoles appellent aujourd’hui l’ensemble des présidents et directeurs de grandes écoles à proposer des initiatives en faveur d’une véritable démocratisation respectueuse du principe d’égalité des chances.
La solution étant en amont du concours, l’UNI souhaite notamment :

– La création d’une fondation visant à financer des prépas d’été publiques et gratuites permettant la levée de fonds privés et publics.
– La possibilité de préparer gratuitement les concours d’accès par le CNED.

Aujourd’hui , l’UNI demande que les différents acteurs ( proviseurs de lycées, directeurs et présidents de grandes écoles) entament un dialogue pour trouver des solutions justes et équitables.

Soutenez l’action de l’UNI & Promotion Grandes Ecoles pour la démocratisation de la réussite en signant la pétition.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Tentative d’attaque au couteau par un marocain au cri de « Par Allah je vais tous vous tuer » à Lyon 2 : le coupable reste libre

Article lié -

Interruption de la table ronde sur la question Palestinienne à l’Université de Lille : les militants pro-hamas accusent la présidence de l’Université de complicité à un « génocide ».

Article lié -

Une organisation islamiste participe à l’occupation de l’École normale supérieure