ALLUMONS LE DEBAT-CRJ

Par UNI Archives

Le 17 novembre 2009 à 11h26

Image ALLUMONS LE DEBAT-CRJ

Je partage l'article

ALLUMONS LE DEBAT
17/11/2009
Campus du Tertre – Nantes

Le Conseil Régional Jeune (CRJ) a rassemblé les 15-30 ans lors d’un
café-débat , mardi 17 novembre, pour 2h de débat sur deux thèmes. Un premier sur : « L’orientation: un projet uniquement professionnel ou un véritable projet de vie ? » et un deuxième sur : « Toutes les cultures et tous les sports pour tous ! »

L’orientation: un projet uniquement professionnel ou un véritable projet de vie ?

Le constat principal est que l’orientation est souvent subie. En effet, chaque année 140 000 jeunes sortent du secondaire sans diplôme. Le CJR demande la possibilité de passer d’une filière à une autre. Nous avons donc été étonné vu que c’est l’une des principale réforme des lycées présentées par Luc Chatel.
Le CRJ propose aussi l’instauration d’un référent unique ayant pour mission d’accompagner les jeunes dans leur orientation. Cela permettrait aux jeunes de devenir acteurs et non plus spectateurs de leur orientation. Pour cela, il faudra revaloriser les filières dites « professionalisantes »(Baccalauréat Professionnel, BTS, IUT, BTS, IUP…) Dans le cadre de cet accompagnement les jeunes élus du Conseil Régional proposent un portefeuille de compétences. C’est-à – dire que si nous faisons partie d’un syndicat, d’une association ou si nous avons pratiqué du football ou de la danse, par exemple, nous devrions le noter dans notre CV non plus dans divers mais dans compétence. Nous nous posons donc des questions: où est le respect de la vie privée ? et en quoi avoir fait six ans de sport va nous aider à trouver obligatoirement un travail ? De plus si nous avons appartenu à un syndicat politique, en l’occurrence l’UNI, donc de droite, et que nous avons un employeur plus de gauche, nous ne pensons pas que l’embauche va être facilitée.

Instaurer ou systématiser des cycles réguliers de rencontres en professionnels et lycéens. Le CRJ demande que les stages en entreprise soient augmentés. Le problème est qu’il y a beaucoup trop de contraintes pour un entrepreneur de prendre un jeune en stage. Même si l’idée est bonne, nous ne pensons pas qu’elle puisse être applicable. Par contre, nous sommes favorables à des rencontres régulières avec des professionnels de milieux différents, plus particulièrement lors des forums des métiers. Ces forums doivent devenir une habitude pour les jeunes parce qu’en plus des rencontres avec des professionnels, ils pourront rencontrer des anciens élèves et ainsi discuter des filières et des orientations futurs.

Les conseillers jeunes ont ensuite parlés de la création d’une plate forme internet avec des liens vers des sites utiles et moyens de communications entre professionnels et lycéens de la région. L’UNI lycée est favorable à ce site mais, nous pensons que la meilleur solution reste les rencontres. Il faudrait accentuer le nombre d’intervention de professionnels devant les jeunes au sein même des lycées en créant des référents de corps de métiers. La mise en place de journées d’orientation avec des ateliers, au choix, entre les lycéens et ces corps de métiers.

Les jeunes lycéens sont souvent mal orientés parce qu’ils ne connaissent pas toutes les possibilités et se retrouvent dans le néant. Contrairement aux socialistes, nous ne pensons pas que la solution est de les laisser se débrouiller mais, plutôt, de les aider.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Consultation étudiante : tes conditions de vie et d’études

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !