Appel de l’UNI pour sauver l’Université Laïque et Républicaine

Par UNI Archives

Le 13 janvier 2003 à 0h00

Image Appel de l’UNI pour sauver l’Université Laïque et Républicaine

Je partage l'article

Alors que, conformément à la loi, l’enseignement supérieur devrait demeurer laïc et indépendant de toute emprise religieuse, l’Université française est, aujourd’hui, le lieu d’une montée certaine d’un communautarisme identitaire radical.

L’emprise religieuse comme expression du communautarisme

Le vote d’une motion par le conseil d’administration de Paris 6, le 16 décembre 2002, demandant la rupture des relations universitaires et scientifiques entre Israël et l’Union européenne, la multiplication des provocations et injures pour raisons religieuses, la passivité des administrations universitaires face à la transformation de salles de cours en lieux de prière et la percée d’une organisation étudiante ouvertement confessionnelle (Etudiants Musulmans de France) sont autant de signes de cette inquiétante dérive.

Ainsi, l’alliance électorale, conclue en décembre dernier, entre les organisations corpos de la FAGE et l’EMF (Etudiants Musulmans de France) permet, pour la première fois, à un élu confessionnel de siéger es qualité dans un conseil national représentatif de l’éducation nationale. Cette man¦uvre offre à une minorité de fondamentalistes l’opportunité de faire leur entrée au CNOUS (Centre National des ‘uvres Universitaires et
Scolaires) en obtenant un élu suppléant et d’espérer peser sur toute la politique d’aide sociale étudiante (bourses, logement, restauration…).

Pour une Université une et indivisible

Cette lente érosion du socle sur lequel est bâtie notre Université interpelle directement l’ensemble des membres de la communauté universitaire et, au-delà, les pouvoirs publics.

En 1989, dans les collèges et lycées, l’État a refusé d’assumer ses responsabilités et de contrer les revendications communautaristes. Nous connaissons tous les conséquences de cette démission : port ostensible de symboles religieux, refus de participer à certaines activités, sexisme, contestation de certains enseignements, etc. Aujourd’hui, à terme, c’est l’indépendance de l’enseignement et de la recherche qui est menacée à son tour et donc notre liberté de conscience à tous.

C’est pourquoi nous lançons un appel national afin de réaffirmer notre attachement aux principes républicains qui ont fait l’unité et la cohésion de la France et à une Université laïque et pluraliste. L’Université doit rester un lieu où les distinctions religieuses et communautaires n’ont pas leur place.

Il est urgent :

… d’arrêter cette dérive communautariste qui sacrifie l’intérêt de l’ensemble des étudiants au profit d’une minorité activiste.
… de défendre la laïcité de l’enseignement supérieur et donc la liberté de tous et de toutes.
… de préserver une université pluraliste ayant pour seule ambition le mérite et l’excellence.

Rejoignez et signez l’Appel de l’UNI pour sauver l’Université Laïque et Républicaine.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Consultation étudiante : tes conditions de vie et d’études

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !