Avis sur les jeunes en Alsace par le Conseil Economique et Social

Par UNI Archives

Le 20 octobre 2007 à 14h22

Image Avis sur les jeunes en Alsace par le Conseil Economique et Social

Je partage l'article

Le C.E.S a adopté le vendredi 19 octobre 2007 un avis sur « Les jeunes, un atout pour l’Alsace ». Au-delà de ce titre à l’évidence plan-plan, cet avis éclaire de façon réactualisée la situation de la formation des jeunes dans la région, et permet de pointer quelques réalités parfois mal connues de l’état d’esprit des « jeunes » et futurs actifs…

Nous reprenons l’article des Dernière Nouvelles d’Alsace paru dans le numéro 246 du 20 octobre 2007, page Région 2, par Pierre SEJOURNET.

« Le Conseil Economique et Social d’Alsace (C.E.S.A.) a adopté hier l’avis « Les jeunes, un atout pour l’Alsace« . Il évoque des jeunes aux parcours diversifiés et complexes, pour lesquels le C.E.S.A. préconise, entre autre, la gratuité des transports régionaux. Cet avis, adopté à l’unanimité moins une abstention, est le dernier de la mandature 2001-2007.

Le rapporteur Patrice DIOCHET [C.F.T.C.] et les membres de la troisième commission du C.E.S.A. se sont appuyés sur un diagnostic et une « méthode de travail novatrice » pour l’assemblée : aller au contact des 15-25 ans, par l’organisation de tables rondes en différents lieux d’Alsace.

« C’est un sujet sensible, vaste : il était nécessaire de discuter avec les jeunes. A 99%, ils partagent les mêmes valeurs que les adultes« , assure le rapporteur de l’avis. Le C.E.S.A. a « axé son travail sur la phase de transition vers l’autonomie » des jeunes ; les propositions contenues dans l’avis visent pour partie à la faciliter.

L’assemblée des socioprofessionnels rappelle tout d’abord dans l’avis que l’Alsace compte 240000 jeunes, soit 13,3% de la population régionale.

« Pour une part significative d’entre eux, l’entrée dans une vie adulte indépendante est devenue plus complexe… Ils sont indépendants, mais pas financièrement« .

D’autre part, « les jeunes sont davantage concernés par les contrats précaires que l’ensemble des actifs« , relève l’avis. Et cette précarité peut les empêcher de se soigner et de se loger décemment.

L’Alsace est une région où les loyers sont relativement élevés en ville et les petits logements, absents des villages. « Les jeunes ne peuvent pas s’installer dans les villages, où dans le même temps le tissu artisanal va dépérir, faute de salariés et de repreneurs d’entreprises« , explique Patrice DIOCHET.

A partir de ces constats, l’avis du C.E.S.A. préconise « la gratuité des transports collectifs régionaux pour les jeunes en recherche d’emploi, les jeunes stagiaires de la formation professionnelle, les apprentis et élèves ou étudiants boursiers« . Une mesure qui aiderait à accéder au premier emploi, en supprimant l’obstacle financier au déplacement.

Pour aider les jeunes à se loger, le C.E.S.A. propose de favoriser le recours « à une forme mutualisée de garantie, typoe Locapass, tant pour le cautionnement que pour la garantie de loyers« .
Il préconise de créer « des petits logements équipés à prix accessibles, répartis sur l’ensemble du territoire« , ainsi que des formules « d’hébergements temporaires« , adaptées aux parcours professionnels et d’études des jeunes.

« En matière de logement des jeunes, des diagnostics doivent être réalisés dans chaque bassin d’emploi, sous la responsabilité des collectivités locales
. »

Le conseil Economique et Social souhaite, matière de santé des jeunes, que soient créés des pôles d’information et de prévention répartis sur le territoire régional. « Une visite médicale devrait avoir lieu à l’entrée en sixième et lors des journées d’appel de préparation à la défense. »

Pour valoriser l’engagement associatif, un « passeport du bénévole » pourrait être créé, recommande enfin le C.E.S.A. La nouvelle composition de l’assemblée sera rendue publique dans quelques jours. »

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !