Boycott du bac et des conseils de classe par les professeurs du lycée Marguerite de Flandre de Gondecourt

Par UNI Archives

Le 4 juin 2008 à 21h18

Image Boycott du bac et des conseils de classe par les professeurs du lycée Marguerite de Flandre de Gondecourt

Je partage l'article

La fin de l’année est riche en émotion, en ce qui concerne les lycées de notre république ! Les enseignants usent a tort et a travers du droit de grève et en vont même jusqu’a parler de boycott. Où va t on?


Le lundi 2 Juin 2008, les élèves du lycée Marguerite de Flandre de Gondecourt (Métropole lilloise) ont appris avec stupeur la volonté des enseignants de boycotter les conseils de classe et le baccalauréat. C’est au cours d’une réunion syndicaliste (majoritairement SNES) que les enseignants ont décidé des mesures à prendre pour sauver encore une fois leurs intérêts personnels. Ces mesures avaient déjà été évoquées lors d’une réunion sauvage organisée dans une salle de cours entre midi et deux, réunion à laquelle nous avons pu assister . Alors, mettront-ils leurs menaces à éxécution? Il est évident que cette décision fait des heureux du côté des cancres, mais bon nombre d’élèves raisonnés, soucieux de leur avenir commencent a réagir, ne souhaitant pas se laisser faire une nouvelle fois par la dictature enseignante!

L’UNI Lycée défend les intérêts des élèves et appelle donc à leur bon sens,les mettant en garde de ne pas se laisser manipuler par une gauche sans scrupules. Avis donc à tous les candiats au baccalauréat car si cette annonce n’a pas fait grand bruit, il se peut qu’elle soit assez suivie. Des communiqués de presse ont été envoyés pour informer la presse régionale de la situation mais aucunes réponses. A-t-on oublier le droit a l’information au pays des socialistes ? Lachés par les lycéens, retranchés sur eux même, les profs ont donc décidés de frapper fort, là où sa fait mal : le diplôme .

Cette décision est choquante et extrêmiste, car encore une fois il s’agit d’une prise d’otage de la part des enseignants.

L’UNI Lycée rappelle que le devoir des professeurs est de faire passer le baccalauréat dans de bonnes conditions, afin de permettre l’égalité des chances pour tous les candidats. Il est évident que les élèves méritants ne veulent pas d’un bac au rabais.

L’UNI Lycée condamne cette décision qui met en jeu l’avenir des lycéens et qui n’a pas l’approbation des parents d’élèves.

Enfin, L’UNI Lycée appelle l’ensemble du corps enseignant du lycée de Gondecourt à ne pas mettre leurs menaces à éxécution et ainsi garantir le bon déroulement des conseils de classe et de l’examen.

Pour L’UNI Lycée Lille,
Valentin LENNE

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Consultation étudiante : tes conditions de vie et d’études

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !