C.A. : Début de mandature à l’U.L.P., petit bilan introductif…

Par UNI Archives

Le 20 avril 2005 à 10h15

Image C.A. : Début de mandature à l’U.L.P., petit bilan introductif…

Je partage l'article

Après trois mois de conseils et de réunions diverses, il est temps de dresser un premier bilan de notre action et de nos constatations…


L’Université Louis-Pasteur est la plus grande et la plus riche des trois universités de Strasbourg, et ses moyens sont en proportion.

La direction distribue ainsi généreusement les subventions aux laboratoires, centres de recherche et groupes de travail, souvent liés au C.N.R.S. La manne nourrit aussi un nombre assez conséquent d’associations estudiantines aux projets parfois assez éloignés des activités strictement universitaires.

Ne nous plaignons pas, cette largesse a profité heureusement à notre Section, qui doit recevoir ce tantôt une subvention proportionnelle au nombre de nos élus dans l’établissement : environ 180,00€ par siège, et une prime en tant que groupe constitué.

Reste le problème de local, problème important s’il en est puisque l’absence de lieu identifiable par nos sympathisants rend notre tâche d’information et de conseils plus ardue. La rigidité des procédures relatives à l’organisation de tables d’information contribue à raréfier nos actions de sensibilisation.

Le travail en commissions et en conseils se fait en général entre initiés : c’est pourquoi notre Section va mettre en place une série de réunions de formation afin que nos représentants se trouvent mieux armés pour évoluer dans les méandres plus qu’obscurs de la réglementation universitaire : annonce officielle sera faite bientôt aux interéssés.

Un certain nombre d’enseignants de l’U.L.P. prennent de façon habituelle des libertés condamnables avec le règlement : absences répétées, retards non justifiés, séances de rattrappage peu ou mal annoncées, modalités d’examen parfois détournées, notations à la louche, amitiés particulières avec des représentants d’amicales, etc.

Le tout peut jeter un trouble compréhensible au sein des étudiants assistant impuissants à ces arrangements bancaux… Un point que nous allons suivre avec attention, comme celui des dépenses supplémentaires induites par des orientations ou des exigences pédagogiques aberrantes (voyages payants obligatoires, achats d’ouvrages trop nombreux, matériels onéreux d’expérimentation, etc.). Une règlementation rigoureuse mériterait d’être adoptée afin de clarifier les règles d’un jeu troublé par les lubies d’adminstrateurs ambitieux.

Nous nous y emploierons avec application jusqu’à la fin de l’année.

MOREL Philippe

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !