Campus ou Camping ? Avenir ou Délire ?

Par UNI Archives

Le 7 novembre 2007 à 22h23

Image Campus ou Camping ? Avenir ou Délire ?

Je partage l'article

Ce midi, une nouvelle réunion de près de 550 étudiants s’est tenue au sein de l’Université de Provence (Aix-Marseille I).
Les étudiants sont venus plus nombreux en réaction au risque de blocage de leur université, l’objet de cette réunion étant d’imposer les modalités de la grève telle que votée hier en comité restreint.

La majorité des syndicats du personnel administratif et de nombreux étudiants ont refusé un blocage. Dès lors, les organisateurs de cette réunion ont retardé le vote afin de monter une majorité acquise à leur cause.
Après trois heures de semblant de débat, les « votes » ont eu lieu dans la cacophonie. Notamment, celui concernant le blocage, où la proclamation des résultats est intervenue sans un possible décompte des voix.

Il résulte de ce vote très litigieux que le campus « lettres et sciences humaines » d’Aix-en-Provence est dès à présent bloqué par une minorité d’étudiants occupant les locaux jour et nuit.
La déception est grande parmi l’immense majorité des étudiants, des étudiants qui ont le sentiment d’être pris en otage par d’autres, qui utilisent la loi LRU comme prétexte pour imposer leur doctrine.

L’UNI appelle le Président de l’Université, responsable de la sécurité et de la continuité du service public, à prendre les mesures qui s’imposent afin d’assurer la reprise des cours et de contrer tout risque de débordement.

L’UNI invite les étudiants, désireux d’étudier, refusant une oppression illégitime et despotique à se lever pour fonder une vraie majorité.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Consultation étudiante : tes conditions de vie et d’études

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !