Conférence de Frédéric Péchenard au siège de l’UNI

Par UNI Archives

Le 15 février 2016 à 15h29

UNI

Je partage l'article

Pour Frédéric Péchenard, venu ce 11 février au siège de l’UNI, la France a confondu diplomatie et renseignement. Plus qu’une erreur, il s’agit pour la France d’une faute majeure qui a conduit nos services à ne plus échanger d’informations avec des services étrangers pour des raisons politiques, alors même que ceux-ci auraient pu nous aider à éviter les tragiques attentats de l’année 2015.
Après le 11 septembre 2001, les services américains ont compris l’intérêt d’un regroupement de toutes les composantes des renseignements. Un seul service est, selon l’ancien directeur général de la police, la condition de la mutualisation et de la bonne utilisation des informations collectées. Malgré des efforts de mutualisation des services effectués sous le quinquennat précédent, la France est retombée dans une division entre ses services de renseignement qui dépendent à la fois de la gendarmerie et de la police nationale. La rivalité contre-productive entre les deux principaux corps des services de sécurité français empêche un travail concerté de collecte des informations.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

L’UNI s’oppose à la délocalisation d’un master d’Aix-en-Provence sur le site Colbert de Marseille

Article lié -

Résidences Crous laissées à l’abandon : L’UNI demande un plan d’urgence au ministère de l’Enseignement supérieur

Article lié -

L’UNI demande à ce que l’extrême-gauche cesse immédiatement de bloquer Sciences Po Grenoble