Conférence de presse de l’UNI Alsace

Par UNI Archives

Le 16 septembre 2014 à 14h47

UNI

Je partage l'article

Le 6 mai 2012, au soir de son élection, François Hollande demande à Tulle « à être jugé sur deux choses : la justice et la jeunesse ». Deux ans plus tard, le Président approuve la circulaire (en date du 24 juillet 2014) mettant fin au dispositif de bourses au mérite.

Véritable arbitrage idéologique, cette mesure s’oppose à la logique de méritocratie et d’égalité des chances promue par l’UNI. « Sur l’autel de maigres économies, les socialistes s’attaquent une nouvelle fois aux étudiants. Plutôt que de voir la réalité des fraudes aux bourses qui coûtent chaque année à l’Etat un montant supérieur que le coût total de la bourse au mérite. » explique Pierre, responsable de la section Mulhousienne.

Sébastien, responsable de la section Strasbourgeoise, poursuit : «Quel cynisme de la part des organisations étudiantes de l’UNEF et de l’AFGES (FAGE), qui s’évertuent à chaque rentrée universitaire de dénoncer l’augmentation du coût de la vie étudiante devant les médias, et qui saluent aujourd’hui d’une voix commune cette suppression idéologique. ». L’UNI est ainsi la seule et unique organisation étudiante représentée au CNESER à souhaiter le retour de la bourse au mérite. Nous apprenons par ailleurs que le Président du Conseil général des Alpes-Maritimes, Éric Ciotti, continuera à financer, sur son budget, les bourses au mérite. Le dispositif mis en place par le département prévoit une bourse de 180€ par mois pour les étudiants méritants, soit exactement le dispositif que le gouvernement vient de supprimer.

Arthur, responsable colmarien de l’UNI, insiste : « Le gouvernement qui dit vouloir en faire toujours plus pour les jeunes, en fait de moins en moins. » Il poursuit en indiquant que « la démarche de Eric Ciotti est une démarche courageuse et de bon sens, qualités qui manquent à François Hollande depuis son élection. »

Cette bourse au mérite sera financée par la réduction des contributions départementales à l’Etat. Pierre indique que « dans l’attente d’un amendement parlementaire, et dans l’espoir que l’Etat remplisse son rôle en rétablissant les bourses au mérite, l’UNI Alsace fait campagne sur les campus. Nous allons encore plus loin en organisant une conférence de presse ».

Aussi, les sections étudiantes de l’UNI Alsace que sont l’UNI Mulhouse, l’UNI Colmar et l’UNI Strasbourg font signer une pétition appelant au rétablissement des bourses au mérite.

« Les étudiants ont besoin d’être soutenus, les futurs bacheliers encouragés ; Monsieur le Président, agissez dans l’intérêt de la jeunesse ! » s’écrie Sebastien.

Arthur conclut : « La suppression de cette aide emmène avec elle les derniers restes de méritocratie qui existaient en France. L’Etat doit assumer sa responsabilité. »

10505213_507190549422525_8265915898471039252_o.jpg

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !

Article lié -

Hommage à Jacques Rougeot, créateur de l’UNI et combattant politique visionnaire